Le Vietnam lancera le satellite MicroDragon en décembre prochain

satellite MicroDragon

Le satellite MicroDragon, fabriqué par une équipe de 36 ingénieurs vietnamiens, sera mis en orbite en décembre prochain, une nouvelle étape pour le Vietnam dans ses efforts de maîtrise des technologies spatiales et de construction de satellites.

Le Vietnam a, jusqu’à maintenant, placé quatre satellites dans l’espace en dix ans, à savoir Vinasat-1 en 2008, Vinasat-2 en 2012 et VNREDSat-1 et le microsatellite PicoDragon en 2013.

MicroDragon, satellite de télédétection construit au Japon par une équipe vietnamienne, sera lancé par la fusée japonaise Epsilon.

→ Lire aussi : Le second satellite Mohamed VI est en orbite

Ce satellite de petite taille, caractérisé par sa forme cubique, d’un poids de 50 kg et d’un diamètre de 50 x 50 x 50 cm, aura pour mission de collecter des données au service de l’aquaculture.


Il effectuera également des observations des régions maritimes pour une meilleure évaluation de la qualité de l’eau, localiser les ressources aquatiques et suivre les changements environnementaux.

En outre, MicroDragon sera chargé de surveiller le niveau de couverture nuageuse et les aérosols pour savoir comment ils influencent l’atmosphère, mais également de transmettre rapidement des données dans différents points du globe.

MicroDragon constitue un prototype pour la fabrication de deux autres satellites que sont LOTUSat-1 et LOTUSat-2, équipés de radars et embarquant les dernières technologies en matière d’observation et de détection. Les deux satellites seraient mis en orbite d’ici 2023.