Le WTI est d’environ 13$ le baril, un bon signe pour le Maroc ?

pétrole-américain

Le prix du baril de pétrole américain a continué sa dégringolade, ce lundi, perdant plus de 30% sous 13 $ le baril, son plus bas depuis deux décennies, paralysé par une forte baisse de la demande et des réserves américaines à cause de la pandémie du Covid-19.

Après une plongée excessive des prix du brut, les pays exportateurs de pétrole ont conclu, le 12 avril, un accord historique visant à réduire, drastiquement, la production. Cet accord, pour l’instant, n’a pas encore porté ses fruits. Cette fois-ci, le pétrole de référence pour le marché américain, West Texas Intermediate (WTI) a plongé ce matin, sur les Bourses asiatiques, rapporte CNBC.

Le baril américain WTI pour livraison en mai, a chuté d’environ 32%, soit son plus bas niveau depuis 1999. Selon le CNBC, le contrat de mai sur le WTI américain est en baisse de plus de 30%. « Cela signifie que le niveau de prix est sur la bonne voie pour enregistrer son pire jour depuis la création du contrat en 1983 ».

« Le contrat de mai expire mardi, et le contrat de juin de WTI, qui est plus activement négocié, s’élevait à 22,29 $ le baril, soit près de 11% de moins », précise la même source.

“Les courbes indiquent que nous avons un gros problème avec le stockage du pétrole en ce moment”, a déclaré à CNBC Bjarne Schieldrop, analyste en chef des matières premières chez SEB.


La référence européenne (Brent), de son côté, était moins impactée, avec une baisse de 5,34%, à 26,38 dollars vers 15H44 GMT.

Pour le Maroc c’est une très bonne nouvelle, parce qu’elle peut aider le pays à économiser plus de devises, et alléger un peu la facture énergétique.

Les marchés du pétrole n’arrêtent pas de chuter depuis l’apparition du Covid-19, minés par la baisse de la demande. La situation pourrait être pire avec la profonde récession qui s’annonce dans le monde.