A LA UNEMarocSport

Législatives 2021: des figures sportives font leur entrée dans l’hémicycle

Plusieurs figures sportives, des dirigeants de métier, tant au sein des clubs nationaux ou des fédérations sportives, ont remporté des sièges à la Chambre des représentants lors du scrutin de mercredi.

Certains de ces dirigeants, dont la majorité exerce au sein de clubs de football, ont décroché pour la première fois des sièges au sein de la première Chambre du parlement. Ainsi, le président du Wydad de Casablanca, Said Naciri, candidat du Parti Authenticité et Modernité (PAM) s’est adjugé un siège parlementaire à la circonscription Casa-Anfa.

Sous la bannière du Rassemblement national des indépendants (RNI), Hicham Aït Menna, président du Chabab Mohammedia, a remporté un siège à la circonscription de Mohammedia, tandis que l’ancien président du Raja de Casablanca, Mohammed Boudrika, a remporté un siège à la circonscription Al Fida, sous les couleurs de la même formation politique.

Pas loin de la capitale économique du Royaume, Noureddine El Bidi, président du Youssoufia Berrechid et membre du comité directeur de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), a été élu à Berrechid (PAM).

Pour sa part, Mohamed Joudar, membre fédéral et président de la ligue de Casablanca de football, a décroché un siège sous les couleurs de l’Union Constitutionnelle (UC) à la circonscription Benmsik à Casablanca.

→ Lire aussi : Élections 2021: La répartition provisoire des sièges

Adil Dfouf, ancien président de l’Ittihad de Tanger et tête de liste du PAM à la circonscription Tanger-Asilah, a été élu, lui aussi, membre à la chambre des représentants.

Dans la région de l’Oriental, le président du Mouloudia Oujda, Mohammed Houar (RNI) a décroché un siège à la circonscription d’Oujda, tandis que Hakim Benabdellah (Parti de l’Istiqlal), président de la Renaissance de Berkane, s’est adjugé un siège à la circonscription de Berkane.

Le président délégué de l’Olympique Dcheira, Ismail Zitouni, a décroché, quant à lui, un siège sous la bannière du RNI à la circonscription Inzegan Aït Melloul, alors que Hassan El Filali, président de l’Ittihad Zemmouri de Khémisset (RNI) a été élu à la circonscription de Tifelt Roumani, dans la province de Khémisset.

L’élection des dirigeants sportifs à la Chambre des Représentants est à même de renforcer le débat au sein du parlement sur les moyens de promouvoir la chose sportive, dans la mesure où la conjoncture actuelle nécessite des amendements des lois relatives à la jeunesse et au sport.

Ces élections ont également constitué une opportunité pour mettre la lumière sur la place du sport, lors de l’interaction des représentants des partis politiques avec les citoyens, en particulier les jeunes, d’autant plus qu’à l’heure actuelle, tous les secteurs vitaux au Maroc connaissent un développement remarquable et un saut qualitatif.

Les partis ayant pris part à ces élections ont attaché une importance particulière à la question du sport en vue de remédier à certaines contraintes auxquelles le secteur est confronté, dont la plus importante est l’absence d’une mise en œuvre effective des dispositions constitutionnelles liées au sport, l’adoption de lois qui traduisent les objectifs du chantier sportif, le soutien aux fédérations sportives et l’implication du secteur privé dans la mise en place de structures afin de contribuer à la réussite du nouveau modèle de développement dans sa dimension sportive.

Pour atteindre ces objectifs, les partis ont proposé un ensemble de mécanismes, notamment l’augmentation du budget alloué au secteur, le développement et l’amélioration de ses services à travers l’élaboration d’une loi-cadre pour le sport marocain, l’appui aux partenariats public-privé et la création d’une agence dédiée au sport de haut niveau pour gérer les affaires sportives.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page