A LA UNEMonde

L’envoyé spécial américain pour Haïti démissionne

L’envoyé spécial américain pour Haïti, Daniel Foote, a démissionné mercredi de son poste, expliquant qu’il « ne sera pas associé à la décision inhumaine et contre-productive des États-Unis d’expulser des milliers de réfugiés haïtiens » de la frontière sud du pays.

Cette démission intervient dans un contexte d’indignation croissante concernant le traitement des migrants haïtiens et des demandeurs d’asile vivant dans un campement temporaire à Del Rio, au Texas, notamment après la diffusion d’images montrant des agents de la patrouille frontalière fouettant les migrants à cheval.

Dans sa lettre de démission adressée au secrétaire d’État Antony Blinken, M. Foote a écrit : « Notre approche politique à l’égard d’Haïti reste profondément défectueuse, et mes recommandations ont été ignorées et rejetées.”

Il a ajouté qu’Haïti est en proie à la pauvreté, à la criminalité, à la corruption et à un manque de ressources humanitaires, soulignant que « l’État effondré est incapable d’assurer la sécurité ou les services de base et que l’augmentation du nombre de réfugiés ne fera qu’accroître le désespoir et la criminalité.”

Diplomate de carrière, l’ambassadeur Foorte a été nommé envoyé spécial pour Haïti en juillet. Le pays caribéen connaît une instabilité politique croissante depuis l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse et le récent tremblement de terre qui a fait plus de 2.200 morts et 12.000 blessés.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page