Les 27 unis autour d’un soutien « crucial » en armes à l’Ukraine

Les ministres européens de la Défense, réunis lundi après-midi en vidéoconférence, ont réaffirmé le soutien des 27 au financement européen  »inédit’’ de fournir du matériel militaire, dont des armes létales, à l’Ukraine.

‘’Les États membres de l’UE soutiennent tous (« tout le monde, je dis bien tout le monde ») la mobilisation de 500 millions d’euros de la Facilité européenne pour la paix, en plus des efforts bilatéraux de fourniture d’équipement des États membres, dont plusieurs sont déterminés à les augmenter », a déclaré lors d’une conférence de presse le chef de la diplomatie de l’UE, Josep Borrell.

Ce soutien aux forces armées ukrainiennes est ‘’crucial’’, a appuyé le haut représentant de l’UE à l’issue de la réunion, notant que ces dernières ont besoin de ‘’munitions, d’armes de défense, de matériel médical ».

‘’Le but de la réunion de lundi était de rendre le plus efficace possible le soutien en équipement que peuvent apporter les 27. L’UE entend créer une sorte de ‘chambre de compensation’ qui travaillera en coordination avec l’Otan, pour rassembler les demandes ukrainiennes et les offres des États membres’’, a-t-il détaillé.

→ Lire aussi : Crise russo-ukrainienne: Un conflit nucléaire est « inconcevable », alerte le SG de l’ONU

Selon lui, il y aura une coordination depuis Bruxelles pour optimiser cette aide à l’armée ukrainienne, puis faciliter la livraison en tant que telle sur le plan logistique.

Josep Borrell n’a pas souhaité détailler ni les offres en armement (du matériel de défense et des armes et munitions de tous calibres), ni les détails d’acheminement, rappelant que la Russie « a affirmé qu’elle attaquerait tous ceux qui feraient parvenir cette aide à l’Ukraine ».

Kiev a également demandé un soutien en « intelligence géospatiale« , et l’UE compte y répondre en mobilisant son Centre satellitaire (CSUE), a indiqué Josep Borrell.

Dimanche, le haut représentant avait annoncé un accord des Vingt-Sept pour fournir à l’armée ukrainienne des armements d’une valeur de 450 millions d’euros, ainsi que des équipements de protection et du carburant pour 50 millions. C’est une première dans l’histoire de l’UE.

(Avec MAP)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page