Les acquis de la femme marocaine mis en exergue à Berlin

la femme marocaine

Les acquis de la femme marocaine dans les différents domaines ont été mis en exergue lors d’une rencontre organisée récemment par l’Académie européenne de Berlin, en collaboration avec les ministères des Affaires étrangères et de la coopération du Maroc et de l’Allemagne.

Cette rencontre a été tenue dans le cadre d’une session de formation sur le thème “gouvernance et modernité“, initiée par l’Académie européenne de Berlin au profit de plusieurs cadres marocains actifs dans différents domaines. A cette occasion, les participants ont souligné que le Maroc a réussi à promouvoir la condition de la femme dans plusieurs domaines, grâce à la volonté politique et au militantisme féminin.

La présidente d’honneur du Réseau des compétences marocaines en Allemagne, Soria Moukit, a donné un aperçu sur le mouvement féminin au Maroc et les étapes les plus importantes qu’il a franchies dans son processus d’évolution, mettant l’accent sur son rôle dans la préservation des droits de la femme et la promotion de sa condition.

Moukit, qui est chef de projet à l’Organisation allemande des migrantes et réfugiées, a relevé qu’en plus de son militantisme sur le plan législatif, le mouvement féminin marocain a créé une dynamique au sein de la société en abordant des sujets qui étaient oubliés et en menant des compagnes de sensibilisation aux droits de la femme et contre la violence à son égard, à travers notamment les centres d’écoute mis en place pas les associations féminines.

→ Lire aussi : L’accès de la femme à la profession d’adoul, une nouvelle étape dans l’histoire de la justice marocaine


Rappelant les acquis de la femme sur le plan législatif, dont le Code de la famille, la Constitution 2011 et l’octroi par la femme de sa nationalité à ses enfants et la loi adoptée récemment contre la violence à l’égard des femmes, Moukit a plaidé pour un changement des mentalités, appelant aussi à mettre l’accent sur les valeurs des droits de l’Homme dans l’enseignement.

Meryem Zakmout, chargée de la communication à l’ambassade du Maroc à Berlin, a souligné les avancées réalisées par le Royaume dans le domaine de la consolidation des droits de la femme et de la promotion de sa condition, aussi bien au niveau des libertés que des droits politiques, économiques et sociaux. Pour sa part, Johanna Sokolitz, directrice des études à l’Académie européenne de Berlin, a souligné que cette rencontre vient couronner les travaux de la session de formation initiée par l’académie au profit de plusieurs cadres marocains actifs dans différents secteurs.

Cette rencontre se voulait une occasion d’échange et de débat entre à l’Allemagne et le Maroc à propos de différentes questions, notamment celles concernant la femme marocaine et les avancées réalisées et transformations profondes connues par le Royaume à tous les niveaux. L’Académie européenne de Berlin est une instance qui œuvre à la diffusion de la connaissance, à travers des actions de vulgarisation des politiques et la contribution à la consécration d’une société civile active et dynamique en Allemagne et en Europe.