Les ambitions de Alstom au Maroc

Les ambitions de Alstom au Maroc

Par Khadija Skalli

Alstom Maroc ne manque d’ambitions pour 2023. La filiale marocaine du géant français du transport ferroviaire a dévoilé lundi 8 juillet à Casablanca, lors d’une conférence de presse, sa feuille de route pour renforcer sa présence dans le Royaume.

Le constructeur ferroviaire français Alstom voit grand. Nouvelle identité visuelle et nouvelle stratégie de développement. Le groupe ambitionne purement et simplement être l’acteur mondial le plus innovant du marché pour une mobilité durable et intelligente. Le géant français du transport ferroviaire a présenté lundi 8 juin à Casablanca sa feuille de route pour 2019/2023 baptisée « Mobility by Motion ».

La nouvelle stratégie d’Alstom vise un taux de croissance annuelle moyen du chiffre d'affaires de près de 5 % entre 2019/2020 et 2022/2023. Pour atteindre cet objectif, le constructeur ferroviaire français table sur l’innovation. « Le groupe se fixe comme objectif d'innover dans des solutions de mobilité plus vertes et plus intelligentes et de répondre efficacement à la contrainte de livraison grâce à la puissance digitale », précise Didier Pfleger, Président d'Alstom en Moyen-Orient et Afrique, lors du point de presse.

Alstom table sur le marché d'Afrique et du Moyen Orient, estimé à 10 milliards d'euros par an et ce, à l'horizon de 2023. Le constructeur ferroviaire français prévoit une croissance soutenue de 6% au Moyen Orient et de 7% en Afrique. Il ambitionne de conquérir de nouveaux marchés pour renforcer sa présence dans le continent.

Au Maroc, Alstom développe, à travers sa filiale marocaine, ses activités dans cinq villes à savoir Rabat, Tanger, Marrakech, Fès et Casablanca. « Alstom est un partenaire fiable du Maroc en accompagnant les projets emblématiques du Royaume tels que la ligne à grande vitesse (LGV) et les Tramways des villes de Rabat-Salé et de Casablanca, ainsi qu'à travers les travaux de maintenance des locomotives électriques de l'Office national des chemins de fer (ONCF) dans les villes de Tanger, Marrakech, Fès et Casablanca », se félicite Nourddine Rhalmi, PDG d'Alstom Maroc.

Le groupe français ambitionne de renforcer sa présence industrielle à Fès à travers Alstom Cabliance, le premier câbleur ferroviaire du Maroc. L’entreprise veut doubler les capacités de son usine. Un nouveau site sera créé sur une superficie de 12.000 m2.

Pour rappel, Alstom Cabliance est spécialisé dans la fabrication des faisceaux et armoires électriques ferroviaires. L’entreprise a été acquise par Alstom en 2016. Sa production est dédiée au marché national et à l'export. Plus d’une vingtaine de projets sont développés au Sénégal, Suède, Emirats, France, Espagne, Algérie, Pologne et en Allemagne.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :