Les assises des industries créatives posent les premiers jalons d’une nouvelle dynamique culturelle

La première édition des assises des industries culturelles et créatives a consacré deux jours aux débats et réflexions autour de la création d’une nouvelle dynamique culturelle pour faire de l’identité marocaine un capital riche. Les assises ont été clôturées devant un public de 400 personnes. L’événement a été couronné par une série de recommandations.

Après une intense première journée marquée par les interventions de plusieurs acteurs de l’écosphère culturelle, la seconde journée n’a pas non plus dérogé à la règle. Un parterre de responsables dans le domaine culturel, d’artistes et d’acteurs publics se sont succédé sur scène.

Par ailleurs, l’invité de marque de cette manifestation culturelle était Jacques Lang, en sa qualité d’actuel Président de l’Institut du Monde Arabe. Dans son allocution, il a affirmé que « L’art et la culture c’est d’abord pour les valeurs humaines, mais c’est aussi pour le développement économique», souligne l’ancien ministre français de la culture.

Dans une déclaration à Maroc diplomatique, le fondateur de l’orchestre philarmonique du Maroc Farid Bensaid a affirmé avec enthousiasme  que« c’est une première que la problématique de l’industrie culturelle soit posée de manière officielle ». Et d’ajouter que « en tant qu’acteurs dans le domaine de la musique universelle, c’est important pour nous d’avoir une visibilité sur la production artistique».

Pour sa part, le secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), Abdellah Boussouf, a salué cette initiative. « De mon côté, j’y ai participé avec beaucoup d’enthousiasme ».


Il a aussi mis en exergue le rôle du CCME dans le rayonnement culturel du Maroc à l’étranger. « Nous essayons de transmettre la diversité de notre culture aux marocains du monde, éparpillés dans une cinquantaine de pays, pour qu’ils puissent être une valeur ajoutée aux pays d’accueil », Souligne-t-il.

En  séance  de  clôture,  le Ministre  de  la  Culture  et  de  la  Communication, Mohamed  El  Aaraj s’est  félicité  du  niveau  des  débats  qui  ont  rythmé  ces  deux  journées et  il a affirmé en toute fierté que « l’objectif  des assises  a  été  atteint ».

De son côté, le Président  de  la  CGEM  a  souligné  que  « le  succès  de  ces   Assises  est  incontestablement  l’implication,  la  volonté  et  la  conviction  des  parties   institutionnelles  et  privées  de  développer  une  nouvelle  dynamique  pour  les  ICC ».  Et de poursuivre : « nous  sommes  un  des  rares  pays  au  monde   où  le  poids  de  la  culture  dans  le  PIB  n’est  pas  évalué  alors  que  la  culture  est  présente  à  tous  les  niveaux ».

Plusieurs recommandations ont couronné cet événement, notamment, l’élaboration  d’un  plan  stratégique  national  en  faveur  des  Industries  Culturelles  et   Créatives  dans  le  cadre  d’une  démarche  collaborative  et  participative, l’actualisation  et  le renforcement  de  l’arsenal  législatif  et  réglementaire  prenant  en   considération  les  nouveautés  et  évolutions  du  champ  culturel  et  créatif, ainsi que le renforcement    du  cadre  concernant  les  droits  de  propriété  intellectuelle   et   artistique, droits  d’auteurs  et  droits  voisins.