Les autorités procèdent à la fermeture de locaux de Jamâat al-Adl wal Ihssane à Inezgane, Casablanca et Kénitra

Jamâat al-Adl wal Ihassane

Les pouvoirs publics marocains viennent de procéder ce mardi 5 février à la fermeture de locaux de Jamâat al-Adl wal Ihassane dans les villes de Kénitra, Inezgane, Casablanca-APin Chock. Ces locaux servaient aux membres de cette organisation de manifestations diverses.

Les autorités ayant relevé entre autres des violations manifestes des libertés, ont pris la décision de fermer ces « bureaux ».

→ Lire aussi : Grand Casablanca : résiliation du contrat de la société M’dina Bus