A LA UNEEnseignement et éducation

« Les Cahiers du Plan », une plateforme d’appel aux universitaires pour enrichir les analyses du HCP

La revue « Les Cahiers du Plan » devrait constituer une plateforme d’appel aux universitaires à l’effet d’enrichir les thématiques et approches développées par le Haut-Commissaire au Plan (HCP) dans ses analyses économiques, sociales et culturelles, a souligné Ahmed Lahlimi Alami, Haut-Commissaire au Plan et Président fondateur de la revue.

« Cette revue devrait constituer une plateforme d’appel aux universitaires de notre pays à l’effet d’enrichir par le fruit de leurs recherches et leurs savoirs, les thématiques et les approches développées par le HCP dans ses analyses économiques, sociales et culturelles, actuelles et prospectives, et de contribuer ainsi à leur apporter une valeur ajoutée spécifique et donner au débat public qu’elles suscitent généralement une plus grande portée », a écrit M. Lahlimi Alami dans l’éditorial du 53ème numéro des « Cahiers du Plan », qui vient de paraitre en partenariat avec l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6-P).

A l’origine de la création, en 2005, de la revue « Les Cahiers du Plan » présidait une ambition, celle d’ouvrir au-delà de la sphère des circuits d’échanges avec l’administration publique, quelques secteurs économiques et des institutions internationales, les résultats des travaux statistiques, des études et recherches effectués par les compétences de différentes disciplines au cours de leurs carrières au HCP, a-t-il noté, soutenant que cette ambition en recelait en réalité une autre, peut-être plus hypothétique, celle de créer parmi ces compétences ayant statut de fonctionnaires de l’administration publique une motivation suffisamment forte pour commencer à oser la signature publique de leurs travaux et challenger l’émergence de leurs noms sur la scène de la littérature nationale et peut-être internationale.

« Avec le partenariat convenu entre le HCP et l’UM6-P, l’une des plus prestigieuses universités de notre pays, nous réalisons, aujourd’hui, une illustration prometteuse de l’avenir de cette double ambition qui animait le premier numéro des Cahiers du Plan », a-t-il avancé, ajoutant qu’elle devrait ouvrir un nouvel horizon aux joint-ventures intellectuelles entre le HCP et d’autres universités et centres de recherche nationaux, voire internationaux.

→Lire aussi : Enquêtes/Entreprises: Le HCP met en place une plateforme en ligne de collecte

Le numéro 53 de la revue propose cinq articles traitant de problématiques cruciales pour le développement, dont les deux premiers analysent la question de la pauvreté selon de nouvelles directions, soulignent Saïd Hanchane et Ayache Khellaf dans un aperçu de ce numéro édité en 75 pages. En effet, au moment même où l’action publique cherche à développer encore plus les mécanismes ciblant l’amélioration du bien-être des femmes et leur inclusion socio-économique, l’article « Mesure multidimensionnelle de la pauvreté féminine au Maroc », rédigé par Abdeljaouad Ezzrari et Khalid Soudi, propose un éclairage pertinent et rigoureux permettant d’aller dans cette direction.

L’article « Pauvreté subjective et inégalités sociales », proposé par Youssef Benmimoun et Khalid Soudi, invite, lui, à repenser la mesure de la pauvreté subjective au Maroc selon un nouveau regard fondé sur la comparaison des aspirations des ménages en termes de conditions et de niveaux de vie effectifs, pour aboutir à proposer des seuils subjectifs: absolu et relatif.

Dans « Inégalités régionales et développement humain », Abderrahman Yassine et Khalid Soudi proposent, pour la première fois au Maroc, de mesurer les inégalités du développement humain des régions en utilisant la méthode de l’Indice du développement humain ajusté aux inégalités. Bien que l’approche soit innovante, la thématique de cet article s’inscrit dans une littérature en plein essor considérant désormais le territoire comme un espace permettant de façonner la dynamique de la croissance économique et d’améliorer le bien-être de la population.

Dans « Impact de la décentralisation fiscale sur l’inclusion sociale au niveau local au Maroc : une analyse empirique à l’aide de l’approche ARDL en séries chronologiques », Rachid Boukbech et Mariem Liouaeddine portent un autre regard et de long terme sur le développement territorial. Plus particulièrement, les auteurs cherchent à évaluer l’impact de la décentralisation fiscale sur l’inclusion sociale au niveau local durant a période 2002-2017. Le dernier papier de ce numéro « Politique active d’emploi et chômage des jeunes diplômés au Maroc : une évaluation de l’impact par la PSM » proposé par Ayoub Saadi, Jaouad Laamire et Idriss El Abbassi, s’attaque à la politique d’emploi relevant du dispositif « Idmaj » qui pourrait constituer une évaluation pertinente du rôle de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) comme instance d’intermédiation sur le marché du travail.

Ce numéro propose également des résumés en arabe des cinq articles, illustrés de graphiques et de figures.

Avec Map

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page