A LA UNEMonde

Les chefs de la diplomatie du G7 se réunissent à nouveau en présentiel à Londres

Les chefs de la diplomatie du G7 se réunissent en personne à Londres pour la première fois depuis le début de la pandémie, avec au menu de leurs pourparlers la reprise économique mondiale, la lutte contre les nouvelles menaces et la distribution équitable des vaccins anti-Covid-19.

« La réunion du G7 cette semaine montre que le ‘Global Britain’ réunit les plus grandes démocraties pour s’attaquer aux défis communs », a déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, dans un communiqué publié avant la réunion.

« Nous agirons pour assurer un accès équitable aux vaccins à travers le monde, fixer des objectifs mondiaux pour l’éducation des filles et définir des actions ambitieuses en matière de changement climatique », a-t-il détaillé.

Il a également précisé que le G7 investira 15 milliards de dollars au cours des deux prochaines années pour soutenir la relance économique post-pandémie, appuyer l’accès des femmes aux emplois dans les pays en développement et créer des entreprises résilientes.

Le chef de la diplomatie britannique s’entretiendra également avec le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, pour la première fois en personne.

Les discussions entre les deux ministres porteront notamment sur l’accord commercial post-Brexit entre Londres et Washington, le retrait des forces de l’OTAN déployées en Afghanistan et un éventuel accord d’échange de prisonniers avec l’Iran.

Des entretiens bilatéraux ont également eu lieu en marge de ces pourparlers entre M. Blinken et le ministre japonais des Affaires étrangères, Toshimitsu Motegi, autour de la pandémie de coronavirus, la crise climatique ainsi que les programmes de missiles nucléaires et balistiques de la Corée du Nord.

Outre les pays membres du G7 (la France, l’Allemagne, l’Italie, le Royaume-Uni, les Etats-Unis, le Canada et le Japon), des représentants de l’Australie, d’Inde, de la Corée du Sud et de l’Afrique du Sud prennent également part aux pourparlers.

Le Royaume-Uni, qui assure cette année la présidence tournante du G7, compte abriter en juin le sommet de ses dirigeants dans la ville balnéaire de Cornouailles, au sud-ouest de l’Angleterre.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page