Les chefs d’entreprises face au Coronavirus, quelle gestion ?

Entreprises

La crise sanitaire mondiale a durement affecté le tissu entrepreneurial. Les dirigeants et les chefs d’entreprises se trouvent inaptes face à la pandémie du Coronavirus. Cette situation exceptionnelle a mis en péril l’activité de plusieurs chefs d’entreprises entraînant une baisse significative de leurs chiffres d’affaires. Comment devraient-ils procéder pour surmonter cette période de crise ?

Durant la période du confinement, des centaines d’entreprises se sont retrouvées en situation de risque élevé, notamment au niveau des investissements et des charges sociales. Face à cette crise économique induite par la pandémie du Covid-19, le cabinet d’avocats Bassamat & Laraqui a élaboré un guide destiné aux dirigeants d’entreprises pour atténuer les effets de ce nouveau virus.

Ce guide permet aux chefs d’entreprises de diagnostiquer et d’analyser les mesures appropriées afin de déterminer les procédures judiciaires de traitement des difficultés. Cette analyse permettrait d’identifier les éléments qui vont conduire les dirigeants à choisir les moyens à mettre en œuvre pour la sortie de crise.

D’après ce document, les dirigeants doivent, dès l’apparition des difficultés financières, sortir de leur « mutisme » et faire appel à des professionnels (experts comptables, avocats, banquiers,…) pour faire un diagnostic des types de difficultés.

En outre, le document met en exergue l’importance de la mise en place d’une analyse de la situation financière de l’entreprise, du type de difficultés auxquelles elle est confrontée pour choisir la procédure judiciaire adéquate.


Par ailleurs, la communication des entreprises constitue un élément fondamental dans la gestion des crises. « Le chef d’entreprise doit continuer à s’investir et à s’impliquer tant auprès de ses collaborateurs que de ses partenaires et auprès des organes de la procédure », recommande le cabinet d’avocats. Il faut notamment pour cela améliorer la communication interne et externe en période de crise, et établir une collaboration avec les organes de la procédure avec les partenaires, banquiers, clients, fournisseurs, actionnaires, distributeurs…