ban600
credit agricol

Les cités universitaires au Maroc se mettent aux énergies renouvelables

Les cités universitaires au Maroc se mettent aux énergies renouvelables

L’Office national des œuvres universitaires sociales et culturelles (ONOUSC) a lancé, lundi à Rabat, un projet d'utilisation des énergies renouvelables et de promotion de l’efficacité énergétique au niveau des cités universitaires, visant une économie d'énergie de 15%.

Étalé sur la période 2018-2020, ce projet initié avec le soutien de l'Agence allemande de coopération internationale (GIZ), s'inscrit dans les objectifs de la stratégie nationale pour l’efficacité énergétique à l'horizon 2030 et vise à instaurer un système de gestion d'énergie efficace, selon la norme ISO 50001, au niveau des cités universitaires en vue de maîtriser la facture énergétique qui s'est élevée à 26 MDH en 2017.

Ce système de gestion d'énergie sera accompagné par la mise en œuvre des actions pilotes au niveau des cités universitaires, qui visent essentiellement à moderniser les processus et les équipements utilisés au niveau de ces établissements pour générer des économies du coût énergétique d'au moins 15% et de minimiser les émissions de gaz à effet de serre par la promotion de l'utilisation des énergies renouvelables et de l'amélioration de l’efficacité énergétique.

En outre, des mesures d'accompagnement en termes de communication et de sensibilisation seront engagées à l'adresse des responsables des bâtiments, du personnel et des étudiants des différentes cités universitaires.

Deux cités universitaires pilotes sont concernées dans un premier temps par le projet, qui sera mis en œuvre en trois phases essentielles: le pré-diagnostic organisationnel et l'audit énergétique, l'établissement de la structure organisationnelle et technique pour le système de la gestion d’énergie et la mise en œuvre du système de gestion d'énergie.

Intervenant lors de la cérémonie de lancement du projet, le ministre de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaid Amzazi a mis en avant le rôle de la performance énergétique comme enjeu de premier plan pour l'ensemble des acteurs publics et privés, expliquant que la gestion systématique de l'énergie permet d'améliorer la compétitivité et les performances, d'accroitre la productivité et de répondre aux engagements en matière de développement durable.

→ Lire aussi : Lancement à Rabat de l’Observatoire marocain de l’énergie

Les projets lancés par SM le Roi Mohammed VI, tels que les stations Nour 1 et Nour 2, l’organisation de la COP22 et la stratégie nationale pour l’efficacité énergétique, démontre l'engagement du Maroc dans son choix indéfectible pour un Maroc de demain maître de sa facture énergétique, écoresponsable et respectueux de son environnement.

Amzazi a indiqué que l'ONOUSC avait entrepris les démarches requises afin de concevoir des projets thématiques liés à l'utilisation des énergies renouvelables et à la promotion de l’efficacité énergétique, en collaboration avec les partenaires potentiels dans un objectif de réduire la consommation énergétique.

De son côté, le ministre de l’Énergie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rabbah a fait savoir que le département de l'éducation nationale est le premier concerné par la question de l’efficacité énergétique, vu la consommation importante d’électricité et du carburant enregistrée au niveau de ce secteur.

Saluant le rôle joué par le ministère de l’Éducation nationale en matière de recherche scientifique, la formation liée à l’énergie et la sensibilisation autour du développement durable, Rabbah a émis le souhait de voir ce projet servir d'exemple pour le reste des départements ministériels.

L'ambassadeur de la République fédérale d'Allemagne au Maroc, Götz Schmidt-Bremme s'est félicité, pour sa part, du partenariat stratégique entre le Maroc et l’Allemagne, qui porte sur plusieurs volets, dont l'énergie, mettant en exergue les opportunités découlant de cette coopération, ayant pour but de trouver des solutions pour les questions de l’énergie.

Par la même occasion, il a été procédé à la signature d'une convention entre l'ONOUSC et l'Agence marocaine pour l'efficacité énergétique (AMEE), définissant le cadre général de partenariat entre les deux parties, pour la réalisation des projets en relation avec l’efficacité énergétique au niveau des établissements relevant de l'ONOUSC.

Les domaines du partenariat portent, notamment, sur l'audit énergétique des bâtiments, l'appui et l'assistance technique relative à la mise en place des plans d'action en matière d'efficacité énergétique et la sensibilisation, la formation et le renforcement des capacités dans le domaine de l’efficacité énergétique.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :