ban600

Les compagnies medias américaines se désengagent d’un évènement Saoudien suite à l’affaire Khashoggi

Les compagnies medias américaines se désengagent d’un évènement Saoudien suite à l’affaire Khashoggi

C’est une conférence sur l’investissement saoudien qui est délaissé pour cause d’outrage causé par l’enlèvement du  journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

La pression monte pour le camp saoudien depuis l’annonce de sa probable implication dans l'enlèvement et le meurtre de Jamal Khashoggi, lors de sa visite au consulat saoudien d’Istanbul le 2 octobre dernier.

L’évènement organisé par Riyad intitulé FII devait  « servir de plate-forme pour mener des débats, des discussions et des partenariats dirigés par des experts parmi les leaders les plus visionnaires et les plus influents du monde dans les milieux des affaires, des gouvernements et de la société civile. »

Il a attiré une partie de l’élite mondiale des entreprises, notamment les principaux dirigeants de sociétés multinationales des médias, des technologies et des services financiers.

Mais en raison de l'actualité, le New York Times a décidé de se retirer en tant que sponsor, selon des déclarations de leur porte-parole rapportées par l’agence Reuters.

Présentateur au CNBC et journaliste économique au New York Times, Andrew Ross Sorkin a tweeté qu'il ne participait pas à la conférence, affirmant qu'il était "terriblement bouleversé par la disparition du journaliste Jamal Khashoggi et les informations faisant état de son meurtre".

Le Financial Times a annoncé qu’il reverrait son implication de partenaire média.

Bob Bakish de chez Viacom, un conglomérat américain présent dans les médias, devait prendre la parole durant l’évènement en tant que conférencier mais a décidé de se retirer d’après le porte-parole de la compagnie.

Le chef de la direction d’Uber a déclaré dans un communiqué qu’il n’assisterait pas à la Future Investment Initiative (FII) à moins que des faits très différents sur le cas Khashoggi ne soient mis en lumière.

Le Washington Post pour lequel Khashoggi écrivait appartient à Amazon dont le président est Jeff Bezos, l’actuel homme le plus riche au monde.

D’autres médias tels que CNN et Bloomberg devraient néanmoins être présents à la conférence qui devrait se tenir le 23 octobre 2018.

Jamie Dimon de JP Morgan et Ajay Banga de Mastercard devraient tenir leur rôle de conférenciers lors de l’évènement. Les représentants de leurs compagnies respectives ont décidé de ne pas faire de commentaire.

Steve Case, milliardaire et l’un des fondateurs d’AOL a décidé de prendre ses distances du royaume saoudien et déclarant qu’il ne serait pas présent à la FII.

L’ancien secrétaire à l’énergie américain Ernest Moniz doit suspendre son mandat dans le conseil d’administration de la zone d’affaire, méga projet de l’Arabie Saoudite dénommé NEOM : le projet NEOM est doté d’une enveloppe de 500 milliards de dollars. Le prince héritier a déclaré la semaine dernière que la zone d'activité NEOM construirait deux à trois villes chaque année à partir de 2020 et qu'elle serait achevée d'ici 2025.

Le milliardaire anglais Richard Bronson a déclaré que son groupe Virgin devrait suspendre les discussions avec l’Arabie Saoudite et son Fond d’Investissement Public qui avait annoncé un investissement d’un milliard de dollars dans les projets spatiaux du groupe.

Abdellah Chbani

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :