Les demandeurs d’asile mexicains aux Etats-Unis peuvent être envoyés au Guatemala

mexicains
mexicains

Les demandeurs d’asile mexicains aux Etats-Unis peuvent être envoyés au Guatemala, pays avec lequel l’administration américaine a conclu l’été dernier un accord migratoire controversé, a indiqué le ministère américain de la Sécurité intérieure.

“Certains Mexicains cherchant une protection humanitaire aux Etats-Unis peuvent désormais être transférés au Guatemala et avoir l’opportunité de demander une protection là-bas”, a expliqué un porte-parole du ministère dans un communiqué.

Le Mexique a aussitôt exprimé son “désaccord” avec cette mesure en raison des conséquences qu’elle pourrait avoir sur les Mexicains demandeurs d’asile aux Etats-Unis.

Le gouvernement mexicain “surveillera attentivement le respect des droits de l’Homme décrits dans les accords internationaux signés et ratifiés” par les deux pays, a déclaré dans un communiqué le ministère mexicain des Affaires étrangères.

Washington a signé en juillet avec le Guatemala un accord selon lequel ce dernier est dorénavant considéré comme un “pays tiers sûr” auprès duquel les demandeurs d’asile doivent effectuer leurs premières démarches.


Des observateurs internationaux se sont inquiétés de cet accord, jugeant que le Guatemala, pays frontalier du Mexique où plus de la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté, n’était pas en mesure d’accueillir des demandeurs d’asile et ne s’était engagé que sous la pression de Washington.

Le président américain Donald Trump a fait de la lutte contre l’immigration illégale l’un des principaux chevaux de bataille de sa présidence.