Les efforts de SM le Roi dans la préservation de la mémoire culturelle et historique d’Al Qods mis en avant lors d’un congrès à Amman

Les efforts de SM le Roi dans la préservation de la mémoire culturelle et historique d'Al Qods mis en avant lors d'un congrès à Amman
A picture taken from the Mount of Olives shows the Old City of Jerusalem with the Dome of the Rock mosque in the centre, on December 6, 2017. President Donald Trump is set to recognise Jerusalem as Israel's capital, upending decades of careful US policy and ignoring dire warnings from Arab and Western allies alike of a historic misstep that could trigger a surge of violence in the Middle East. / AFP PHOTO / AHMAD GHARABLI

 Le conservateur régional du patrimoine de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Laarbi Mesbahi, a mis en exergue les efforts consentis par SM le Roi Mohammed VI pour la préservation de la mémoire culturelle et historique d’Al Qods et de la Mosquée Al Aqsa.

M. Mesbahi, qui intervenait lors des travaux du 23è congrès arabe sur le patrimoine, qui prendra fin ce jeudi à Amman, a souligné les efforts déployés par le Souverain, à travers le comité Al Qods et Bayt Mal Al Qods outre les projets socio-culturels réalisés à Al Qods dans ce sens, lesquels visent la préservation de l’identité culturelle et historique de la ville sainte et de la Mosquée Al Aqsa.

Initié par l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALESCO), ce congrès de deux jours vise la consolidation de la coopération et l’échange d’expériences entre les pays arabes membres de cette organisation dans les domaines liés à la préservation et à la mise en valeur du patrimoine culturel arabe.

>>Lire aussi : Le Conseil de Ligue Arabe, au niveau ministériel, salue le rôle de SM le Roi dans la défense de la ville d’Al Qods


Dans ce contexte, le conservateur régional du patrimoine de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, a relevé les efforts fournis par l’administration marocaine en ce qui concerne l’utilisation des applications technologiques nouvelles dans le domaine de la préservation et de la mise en valeur du patrimoine culturel, notant que la conservation du patrimoine fait face à nombre de défis et de contraintes liés essentiellement au manque de moyens matériels et au besoin d’une formation continue des cadres dans les différents domaines.

Au menu de ce congrès, des ateliers spécialisés seront animés par des experts arabes travaillant dans des centres internationaux et qui débattront de questions relatives à la préservation, la gestion et l’élaboration des dossiers d’immatriculation des biens culturels outre des lois régissant ce secteur.