A LA UNEMaroc

Les élections de septembre, un tournant historique sur le chemin de la démocratie marocaine

Le ministre de l’intérieur, Abdelouafi Laftit, a affirmé mercredi à Rabat que les dernières échéances électorales représentent un tournant historique par excellence sur le chemin de la démocratie, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, garant de la pérennité du choix démocratique et du bon fonctionnement des institutions constitutionnelles.

Exposant les grandes lignes du budget sectoriel de son ministère au titre de l’année 2022 lors d’une réunion de la commission de l’intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, il a estimé qu’il est permis de considérer ce succès comme une preuve, si besoin est, de la solidité de l’expérience démocratique au Maroc, sachant que les dernières élections sont les troisièmes échéances organisées dans les délais après les grandes réformes politiques et constitutionnelles réalisées depuis la nouvelle constitution de 2011.

Et de souligner que le succès dans l’organisation de ces élections renforce les acquis accumulés et conforte la confiance des citoyens dans l’acte et l’action politiques, illustrant également la lourde responsabilité reposant sur les pouvoirs publics dans leur mobilisation en faveur de l’achèvement des chantiers et réformes lancés sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI.

→ Lire aussi : Le Maroc a réalisé des acquis importants en matière d’intervention proactive face aux menaces

Il a aussi noté que malgré les circonstances exceptionnelles liées à l’épidémie du Covid-19 qui ont nécessité une forte et large mobilisation des services centraux et territoriaux du ministère pour limiter le champ de sa propagation et ses incidences, le ministère de l’intérieur a réussi, néanmoins, à poursuivre inlassablement la réalisation des chantiers et autres projets programmés, veillant à trouver des solutions efficientes et adaptées à la conjoncture, outre le maintien de l’ordre et la sécurité des biens et des personnes.

Dans ce contexte national et international marqué par les répercussions fâcheuses de la pandémie qui a affaibli l’économie et causé des déséquilibres structurels, il n’en reste pas moins, a-t-il ajouté, que le Royaume peut s’enorgueillir d’avoir pu organiser dans les délais légaux les élections prévues et, qui plus est, se sont déroulées dans le respect total des mesures préventives.

M. Laftit a, par ailleurs, indiqué que le projet du budget sectoriel de son ministère au titre de l’année 2022 s’inscrit dans le cadre du programme gouvernemental et les perspectives escomptées, conformément aux Hautes Orientations Royales visant à mettre sur pied une vision stratégique globale s’appuyant sur une réflexion progressive autour du Nouveau Modèle de Développement à travers le lancement d’une nouvelle génération de programmes et de projets de développement, surtout dans le domaine socio-économique, principalement les chantiers de la protection sociale, la prise en charge des personnes précarisées, la construction d’infrastructures de proximité, la réduction des disparités sociales et territoriales ainsi que le renforcement des mécanismes de solidarité et de développement humain.

Et de conclure que le projet revêt une importance cruciale en cela qu’il représente une nouvelle avancée sur le chemin de la consolidation des acquis réalisés sous la conduite clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI, à savoir les réformes constitutionnelles et politiques ainsi que les réalisations notables sur les plans économique et social, avec toujours le souci de répondre aux immenses défis posés devant le pays, notamment en ce qui concerne les attentes sociales exprimées d’une manière de plus en plus insistante ou encore sur le plan de la protection des intérêts suprêmes de la nation face aux manœuvres ourdies par les ennemis du Royaume à l’étranger.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page