Les entreprises utilisant le numérique seront les mieux placées pour croître en 2021, selon les experts du Visa MENA

entreprises

Conscient de l’essor du e-commerce depuis le début de la pandémie, Visa (NYSE:V), leader mondial des paiements numériques, a accueilli la troisième édition de son sommet sur le commerce électronique pour la région  Afrique du Nord et Moyen-Orient.

Organisé virtuellement sur le thème “Prospérer dans la nouvelle normalité”, l’événement a réuni des représentants de différents gouvernements, notamment de Dubaï et de l’Arabie Saoudite, ainsi que des banques locales, telles que la Commercial Bank of Qatar, des entreprises, dont Noon et Kidzapp, et des fournisseurs de plates-formes de paiement, afin d’explorer les possibilités de stimuler davantage le commerce numérique et d’aider le secteur privé à prospérer dans la nouvelle normalité.

Alors que le secteur du commerce électronique dans la région MENA a connu une croissance significative de 15 à 20% par an avant la COVID-19, le passage brutal au tout-Internet en raison du confinement a accéléré cette croissance, le secteur ayant accompli près de six ans de progrès numérique en six mois seulement. Au Maroc, selon le Centre Monétique Interbancaire, l’activité du paiement via Internet est restée sur un trend ascendant avec une progression de 24% au cours des neuf premiers mois de 2020. Un autre impact a été la très forte prise de conscience de l’utilité de l’usage du paiement sans contact. Le taux de transactions contactless est passé de 4,3% en janvier 2020 à 17,9% en septembre 2020. Ce changement prononcé dans les habitudes de paiement s’est accompagné de l’intérêt accru des commerçants pour la vente à distance avec paiement via internet ou sur TPE 3G à la livraison.

Toute la région est concernée par cette accélération de la transformation des usages. Une enquête réalisée à Dubaï par Visa et les autorités a montré que depuis l’épidémie la majorité (61%) des consommateurs des Émirats arabes unis préfèrent les paiements en ligne par carte ou par portefeuille numérique. Une enquête similaire réalisée par Saudi Payment et Visa a montré que 62% des consommateurs saoudiens ont opté pour les cartes et des portefeuilles numériques. L’enquête de l’Association bancaire du Koweït et de Visa a aussi révélé que 51% des consommateurs koweïtiens utilisaient des cartes et des portefeuilles numériques plutôt que le paiement à la livraison.

Au cours d’une série de tables-rondes, de présentations et de séances de questions-réponses, les experts invités ont fait part de leurs prévisions concernant les tendances du commerce électronique dans la région, ainsi que son rôle fondamental dans la reprise des affaires et la croissance future des économies nationales.


Les discussions ont mis en évidence l’émergence générale du commerce intégré et l’équilibre critique que les détaillants devront trouver entre le commerce électronique et le commerce physique pour offrir l’expérience ultime au client. Une étude de Visa en 2020 a révélé que 45% des consommateurs interrogés dans les EAU prévoient de faire plus de la moitié de leurs achats en ligne, tandis que 34% prévoient de faire leurs achats de manière physique. Les panélistes ont partagé leurs expériences sur les nouvelles intégrations sans frottement que les commerçants peuvent introduire dans le cadre de leurs offres, comme la collecte et d’autres options de livraison sans contact.

Les plates-formes de paiement et de financement des points de vente devraient subir une transformation majeure pour que les options numériques soient privilégiées. L’utilisation des portefeuilles numériques est également une tendance à la hausse pour 2021, les différents modes représentant un potentiel énorme dans les secteurs qui s’appuient généralement sur les transactions entre individus.

Madhur Mehra, Responsable Merchant Sales And Acquiring de la région MENA chez Visa, a déclaré : “L’année 2020 a été celle du commerce électronique. Cette orientation qui s’accélère est durable au Maroc et partout ailleurs dans la région. Les leaders du e-commerce parmi les commerçants et les institutions financières vont capitaliser sur cet élan et explorer de nouvelles technologies et innovations pour soutenir leurs clients.

Les petites entreprises en particulier ont la possibilité d’étendre leur présence numérique et d’accroître leur portée et leurs ventes, non seulement pour se redresser plus rapidement, mais aussi pour profiter de la croissance future en investissant dans les nouvelles technologies numériques. Nos études ont montré que les commerçants qui ont adopté le commerce électronique en 2020 ou qui ont investi dans des solutions de paiement numérique ont pu mieux survivre à l’impact de la crise.


Nous travaillons en étroite collaboration avec le secteur, en tirant parti de notre expertise, de nos solutions numériques innovantes et de nos analyses, pour aider à comprendre les comportements et les attentes des consommateurs, et cela en vue de débloquer de nouvelles opportunités commerciales.”