Les épreuves du Bac libre prévues selon la même programmation des candidats scolarisés

Bac libre

La session ordinaire de l’examen national unifié du Baccalauréat 2020 pour les candidats libres se déroulera selon la même programmation prévue pour les candidats scolarisés, a affirmé, lundi à Rabat, le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi.

Intervenant lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, le ministre a souligné que les examens de la première année du baccalauréat pour les candidats libres se dérouleront les 1-er et 2 juillet et la session de rattrapage est prévue les 20 et 21 juillet.

L’examen régional normalisé du cycle collégial et l’examen provincial normalisé pour l’obtention du certificat des études primaires auront lieu les 25 et 26 septembre, a souligné le ministre.

La session ordinaire de l’examen national unifié du Baccalauréat 2020 se déroulera en deux pôles, les 03 et 04 juillet pour la Littérature et l’enseignement originel et du 06 au 08 juillet pour les Sciences-techniques et le Bac professionnel, avait-il annoncé par la même occasion.

Par ailleurs, le ministre a fait savoir que l’examen national normalisé du Brevet de technicien supérieur (BTS) au titre de la session 2020, est programmé du 13 au 16 juillet.


Le Concours national d’accès aux écoles de management (CNAEM) se déroulera les 11, 13 et 14 juillet et le Concours national commun pour accéder aux écoles d’ingénieurs est prévu du 16 au 18 juillet, a-t-il fait savoir, ajoutant qu’il ne s’agira que de concours écrits.

En préparation à la prochaine rentrée scolaire, les examens du centre de formation des inspecteurs de l’enseignement, du centre d’orientation et de planification de l’éducation, des centres régionaux (enseignants cadres des académies, cadres éducatifs et des professeurs qualifiés) sont programmés à partir du 20 juillet, a affirmé le ministre, notant que les affectations seront effectuées en août.

En outre, une plateforme spécialisée d’orientation scolaire, professionnelle et universitaire a été mise en place, conformément au processus d’enseignement à distance, a-t-il fait savoir.

Pour ce qui est de la formation professionnelle, M. Amzazi a souligné que les examens de fin d’études seront organisés en septembre prochain pour les branches techniciens, techniciens spécialisés et la formation qualifiante.


Comme à l’accoutumée, les épreuves finales des filières de spécialisation et de qualification se tiendront en novembre 2020, après la passation des stages, a-t-il ajouté.

Le passage de la 1-ère à la 2-ème année pour toutes les spécialisations sera déterminé exclusivement sur la base des notes des contrôles continus qui se sont déroulés en présentiel, a indiqué le responsable gouvernemental, relevant que les résultats seront annoncés vers la fin du mois de juillet.

Il a, également, été décidé d’organiser les concours d’accès des nouveaux candidats aux établissements de formation professionnelle pour les branches techniques et de qualification en septembre prochain, a-t-il précisé, notant que les thèmes des examens de fin d’études porteront sur les cours suivis durant la formation en présentiel.

En vue de préserver la santé de tous les candidats, des cadres éducatifs, administratifs et organisationnels, le ministère de tutelle a entrepris les mesures préventives sanitaires nécessaires. Il s’agit principalement de stériliser les structures dédiées aux examens plusieurs fois par jour, de fournir des masques de protection et des produits désinfectants et matériaux de mesure de température, de veiller au respect de la distanciation sociale, utiliser des salles ou espaces très vastes tels que certains complexes sportifs et de réduire le nombre de candidats dans chaque salle à 10.


Le département veillera aussi à la mise en place des mesures organisationnelles nécessaires lors de l’élaboration des épreuves, et à l’adaptation des épreuves pour les candidats en situation de handicap, ou encore veiller à l’hébergement, à l’alimentation et au transport des candidats bénéficiaires des services sociaux.