A LA UNEMonde

Les États membres de l’UE doivent accueillir les Afghans faisant l’objet d’une « menace immédiate »

La commissaire européenne aux affaires intérieures, Ylva Johansson, a souligné mercredi que les États membres de l’UE doivent accueillir les Afghans faisant l’objet d’une « menace immédiate« , en particulier les femmes.

« Nous ne pouvons pas abandonner les personnes faisant l’objet de menace immédiate en Afghanistan. Les journalistes, le personnel d’ONG et les défenseurs des droits humains sont parmi les plus exposés, les femmes en particulier« , a indiqué Mme Johansson dans une déclaration, à l’issue d’une réunion par visioconférence des ministres européens de l’Intérieur.

La Commissaire européenne a également appelé les États membres à intensifier leur engagement afin d' »accélérer leurs opérations » d’accueil de réfugiés sur leur sol, à augmenter les quotas d’Afghans qu’ils peuvent recevoir et à « offrir des voies légales complémentaires » à ceux qui ont besoin d’une protection internationale.

→ Lire aussi : Afghanistan : l’aide humanitaire ne doit pas être interrompue (OMS)

« Nous devons empêcher les gens de se diriger vers l’Union européenne par des routes dangereuses, irrégulières et incontrôlées gérées par des passeurs. (…) Nous devons les aider avant cela« , a-t-elle insisté.

Elle a par ailleurs ajouté que dans la situation où se trouve actuellement l’Afghanistan, »il n’est pas possible d’y renvoyer des personnes ces jours-ci, ce n’est pas sûr« .

Alors qu’un nombre important d’Afghans fuient déjà vers les pays voisins, la commissaire européenne a souligné que « nous devons travailler étroitement avec ces pays et être prêts à leur apporter une aide humanitaire et au développement si nécessaire« . Elle a ainsi fait savoir que la Commission européenne va intensifier sa coopération avec les communautés d’accueil au Pakistan, en Iran et au Tadjikistan, ainsi qu’avec d’autres pays de la région comme la Turquie.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page