Les Etats-Unis annoncent l’évacuation de leur personnel diplomatique au Venezuela

Les Etats-Unis annoncent l’évacuation de leur personnel diplomatique au Venezuela

Les Etats-Unis ont demandé à leur personnel diplomatique attaché à l'ambassade américaine à Caracas ainsi qu'à leurs familles de quitter le Venezuela après la "détérioration de la situation" dans le pays d'Amérique du Sud.

Le secrétaire d'Etat américain Michael Pompeo a indiqué sur Twitter que cette décision découle du "constat que la présence du personnel diplomatique à l'ambassade est devenue une contrainte pour la politique US", précisant que le départ du corps diplomatique sera complété au cours de la semaine. Le retrait des diplomates américains intervient au moment où la plus grande partie du Venezuela est sans électricité depuis cinq jours.

→ Lire aussi : Venezuela: l’Assemblée nationale décrète l’état d’alerte après la panne d’électricité

Lundi, M. Pompeo a fustigé au cours d'un point de presse le régime de Maduro pour la crise économique et sociale que traverse le pays, faisant remarquer qu'un mois de nourriture "coûte en moyenne à une famille vénézuélienne plus de 100 fois le salaire minimum". "Près de 70% des hôpitaux vénézuéliens manquent de médicaments de base. Plus de 90% des Vénézuéliens vivent sous le seuil de la pauvreté. Tout cela est le résultat du socialisme de Maduro", a-t-il martelé.

Les Etats-Unis, qui soutiennent le président par intérim Juan Guaido, ont également annoncé des sanctions contre Evrofinance Mosnarbank, une banque basée à Moscou et qui est la propriété commune de la Russie et du Venezuela.

"Avec cette action, nous ciblons les institutions financières impliquées dans la facilitation des transactions illégitimes qui prolongent l'usurpation de la démocratie par Maduro", avait expliqué le département d'Etat. Lundi, l'Assemblée nationale vénézuélienne, contrôlée par l'opposition au régime de Nicolas Maduro, a placé le Venezuela en "état d'alerte" à la demande de son président, Juan Guaido, arguant de la situation "calamiteuse" dans le pays après quasiment 100 heures de panne de courant.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :