Les Etats-Unis critiquent la décision du Royaume Uni d’autoriser Huawei à fabriquer son réseau 5G

Huawei

La Maison Blanche a critiqué mardi la décision du Premier ministre britannique Boris Johnson d’autoriser le géant chinois des télécommunications Huawei et d’autres “fournisseurs non fiables” à construire des portions de son futur réseau de télécommunications.

“Les Etats-Unis sont déçus par la décision du Royaume-Uni”, a déclaré un haut responsable de l’administration américaine, sous couvert de l’anonymat, dans un communiqué cité par les médias. “Il n’y a pas d’option sûre pour les fournisseurs non fiables de contrôler n’importe quelle partie d’un réseau 5G”, a-t-il fait remarquer.

Selon le responsable, les États-Unis continueront de travailler avec son allié de longue date sur “une voie à suivre” qui exclut les équipements de Huawei.

→ Lire aussi : Boris Johnson appelle les détracteurs de Huawei à apporter des solutions “alternatives”

Le gouvernement britannique a annoncé mardi qu’il permettrait au chinois Huawei d’aider à construire la prochaine génération de réseaux sans fil ultra-rapides du pays (5G), une décision qui pourrait affecter ses liens commerciaux et de renseignement avec Washington.


Les États-Unis considèrent Huawei comme un risque pour la sécurité et ont longtemps évoqué les liens de l’entreprise avec l’armée et le Parti communiste chinois.

La décision britannique intervient la veille d’une visite à Londres du secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo.