Les Etats-Unis ordonnent à la Chine de fermer son consulat à Houston

consulat

Les États-Unis ont ordonné à la Chine de fermer son consulat à Houston au Texas, portant un nouveau coup dur aux relations tendues entre les deux puissances.

L’administration Trump a justifié sa décision par la volonté “de protéger la propriété intellectuelle américaine”.

La Chine a rapidement promis des représailles, qualifiant cette décision d’illégale.

Le département d’État a déclaré que la fermeture intervient en réponse aux violations répétées par la Chine de la souveraineté américaine, y compris “des opérations d’espionnage et d’influence illégales massives”.

“La Convention de Vienne dit que les diplomates d’Etat doivent +respecter les lois et règles du pays hôte+ et +ont le devoir de ne pas interférer dans les affaires internes de cet Etat+”, a affirmé le porte-parole du Département d’Etat Morgan Ortagus.


Selon le New York Times, “la décision de l’administration Trump, une étape inhabituelle et grave, est une escalade significative dans ses efforts pour resserrer l’étau sur les diplomates, les journalistes, les universitaires chinois et autres aux États-Unis. Cela survient sur fond de tensions croissantes qui ont été enflammées par la pandémie de coronavirus mais qui touchent désormais pratiquement tous les aspects de la relation”.

Les Etats-Unis ont accusé à plusieurs reprises la Chine de diverses tentatives de vol de secrets commerciaux et militaires, allégations que Pékin a constamment rejetées.