Les États-Unis pensent que l’avion ukrainien a été “très probablement” abattu par l’Iran

États-Unis
États-Unis

Les États-Unis pensent que l’avion ukrainien qui s’est écrasé peu après son décollage de Téhéran tôt mercredi, tuant les 176 personnes à bord, aurait été abattu par deux missiles iraniens, rapportent jeudi les médias américains.

Un responsable de l’administration, cité par plusieurs journaux, a déclaré que les États-Unis croient avec un “haut niveau de confiance” en cette hypothèse.

Le responsable, qui s’exprimait sous couvert d’anonymat, a déclaré que les autorités américaines pensaient que l’avion avait été touché par un missile sol-air SA-15, un système de fabrication russe également connu sous le nom Tor Air-Defense System.

Le responsable n’a donné aucun autre détail sur les circonstances qui ont conduit à l’éventuel tir de missiles, environ quatre heures après que l’Iran ait lancé des missiles balistiques en Irak contre des cibles américaines en représailles à l’élimination de l’influent général iranien Qasem Soleimani.

→ Lire aussi : Crash d’un avion en Iran: l’Ukraine décrète une journée de deuil national


Le président Donald Trump, s’exprimant à la Maison Blanche, a déclaré que l’avion de ligne aurait pu être abattu par “erreur”.

“Eh bien, j’ai mes soupçons. Je ne veux pas dire cela, parce que d’autres personnes ont également ces soupçons. … Quelqu’un aurait pu faire une erreur de l’autre côté”, a déclaré Trump à propos de l’avion ukrainien.

“Certaines personnes disent que c’était [une faute] mécanique. Personnellement, je ne pense pas que ce soit même une question”, a-t-il déclaré aux journalistes.

Les enquêteurs tentent de déterminer ce qui a provoqué mercredi le crash du vol d’Ukraine International Airlines. L’enquête devrait être particulièrement épineuse, sur fond de tensions accrues entre les États-Unis et l’Iran au sujet de l’élimination du général iranien susceptible de compliquer la coopération internationale. Des responsables iraniens, cités par l’agence de presse d’Etat, ont déclaré que l’avion avait subi une faute technique, qu’il avait commencé à faire demi-tour en direction de l’aéroport de Téhéran et était déjà en feu avant de toucher le sol. Ils ont indiqué que l’appareil avait atteint 8 000 pieds avant de disparaître du radar.


Les autorités ukrainiennes ont déclaré qu’elles envisageaient un certain nombre de scénarios possibles, tout en avertissant qu’il s’agissait de théories préliminaires à ce stade. Il s’agit notamment d’une frappe d’un missile antiaérien, d’une collision avec un drone, d’une explosion d’un moteur ou d’une explosion à l’intérieur de l’avion à la suite d’une attaque terroriste.