Les États-Unis saisissent un cargo nord-coréen pour violation des sanctions

un cargo

La justice américaine a annoncé jeudi avoir saisi un cargo nord-coréen accusé de violer les sanctions internationales, une mesure inédite qui intervient à un moment de tension dans les relations entre les deux pays.

Le “Wise Honest“, le deuxième plus grand cargo de la Corée du Nord, a été intercepté lors d’une escale en Indonésie en avril 2018 et sera transféré aux Samoa américaines, a indiqué le ministère américain de la Justice.

Cette annonce intervient quelques heures après le lancement par la Corée du Nord de deux missiles présumés à courte portée, le deuxième tir en cinq jours, signal de blocage des négociations sur son programme d’armes nucléaires avec les Etats-Unis.

Dans une plainte déposée à New York, des avocats du ministère de la Justice ont plaidé en faveur de la saisie du navire, affirmant que les paiements au titre de l’entretien et de l’exploitation du navire avaient été acheminés par l’intermédiaire d’institutions financières américaines, en violation du droit américain.

“Ce navire anti-sanctions est maintenant hors service”, a déclaré le Vice-ministre de la justice John Demers.


“La Corée du Nord et les entreprises qui l’aident à contourner les sanctions des Etats-Unis et de l’ONU doivent savoir que nous utiliserons tous les moyens à notre disposition pour appliquer les sanctions internationales”, a-t-il ajouté.

Le Wise Honest (177 mètres) a été utilisé pour transporter du charbon nord-coréen en Chine, en Russie et dans d’autres pays, générant des revenus indispensables pour un pays soumis à des sanctions onusiennes en raison de son programme d’armes nucléaires.

Selon la plainte, la Corée du Nord avait cherché à dissimuler les opérations du navire en énumérant divers pays pour indiquer sa nationalité et l’origine de sa cargaison.

Les autorités indonésiennes ont intercepté et saisi le Wise Honest en mer de Chine orientale un mois après avoir été photographié dans le port de Nampo, en Corée du Nord, où il avait embarqué une cargaison de charbon.


Les États-Unis ont poursuivi des personnes et des entreprises pour violation des sanctions, mais n’avaient encore jamais saisi un navire nord-coréen.