A LA UNEMonde

Les eurodéputés plaident pour un partenariat d’égal à égal avec les États-Unis pour relever les défis mondiaux

Les eurodéputés, réunis en plénière à Strasbourg, ont plaidé pour un partenariat d’égal à égal avec les États-Unis pour relever les défis mondiaux.

Dans une résolution sur l’avenir des relations entre l’UE et les États-Unis adoptée mercredi, les députés européens saluent le nouvel engagement des États-Unis en faveur d’un multilatéralisme fondé sur des règles, soulignant qu’il s’agit d’une opportunité importante de « renouer le dialogue avec les États-Unis en tant que partenaire égal« .

La résolution insiste que, dans le cadre de l’approfondissement de la coopération transatlantique, l’UE devrait s’efforcer de renforcer le partenariat avec les États-Unis tout en favorisant son autonomie stratégique en matière de défense et de relations économiques afin de poursuivre ses propres intérêts diplomatiques, économiques et de sécurité légitimes.

→ Lire aussi : Brexit: Feu vert du Conseil de l’UE à un fonds de soutien aux États membres de 5 Mds €

Pointant du doigt les frictions qui ont suivi l’adoption de l’accord de sécurité trilatéral entre les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie connu sous le nom d’AUKUS, « sans consultation des alliés européens », les eurodéputés relèvent que l’UE et les États-Unis doivent continuer d’explorer comment mieux coopérer et se coordonner pour éviter les tensions transatlantiques.

S’agissant de l’Afghanistan et du retrait des troupes américaines et européennes, les députés européens appellent à une réflexion transatlantique approfondie sur les leçons à tirer pour promouvoir la stabilité, la sécurité et la bonne gouvernance dans le monde. Ils invitent les partenaires transatlantiques à s’engager avec tous les voisins de l’Afghanistan, en gardant à l’esprit la détresse du peuple afghan qui y a trouvé refuge et la nécessité d’aider ces pays.

Les eurodéputés plaident également pour une coordination renforcée sur d’autres sujets de politique étrangère, suggérant la création d’un Conseil politique transatlantique qui pourrait être dirigé par le chef de la diplomatie de l’UE et le secrétaire d’État américain.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page