ban600
credit agricol

Les femmes africaines exposent à Toronto leurs ambitions entrepreneuriales au Canada

Les femmes africaines exposent à Toronto leurs ambitions entrepreneuriales au Canada

Les femmes africaines ont exposé, samedi à Toronto, leurs ambitions entrepreneuriales au Canada lors de la première Conférence des femmes entrepreneurs canadiennes-africaines (CAWEC).

Organisée par l'Association marocaine de Toronto, la première édition de cette conférence annuelle a été l'occasion pour la diaspora africaine d'écouter les femmes qui réussissent afin de s'inspirer de leurs expériences.

"Un forum comme celui-ci nous permet de partager notre expérience et notre expertise. Ce sont des moments de solidarité parce que nous sommes capables de s'entraider", a souligné Souad Elmallem, entrepreneure marocaine.

"Se lancer en affaires n'est jamais facile, mais un forum comme celui-ci est un bon moyen de s'outiller pour faire le grand saut", a-t-elle ajouté.

→ Lire aussi : Filière arganier: le Maroc et le Canada valident un projet d’autonomisation économique des femmes

De son côté, Faouzi Metouilli, président de l'Association marocaine de Toronto, organisatrice de l'événement, a indiqué que cette première conférence annuelle bilingue entend rassembler les femmes africaines et canadiennes pour renforcer les échanges économiques et commerciaux entre l'Afrique et le Canada.

Il s’agit aussi d’appuyer l'entrepreneuriat des Femmes canadiennes et africaines, tout en stimulant les échanges économiques et commerciaux entre le continent africain et le Canada, a-t-il noté.

Ce forum, dédié aux femmes professionnelles, tient à honorer le Maroc en tant que pays hôte de cette édition 2018. Il a pour mission de fournir des opportunités aux femmes d'affaires de tous les niveaux professionnels de réseauter, créer des contacts d'affaires et développer des compétences de leadership dans un environnement favorable.

Intervenant à cette occasion, l'ambassadrice du Maroc au Canada, Soraya Othmani, a mis l’accent sur l'impératif de développer et d'exploiter la sensibilité féminine à des fins de partenariat gagnant-gagnant, tout en appelant les femmes entrepreneures à s'ouvrir sur leur entourage. "C'est à nous de tirer parti de ces rencontres et d'exploiter cette énergie et cette belle initiative", a soutenu la diplomate, notant que l'ouverture sur l'autre permettra de meilleurs partenariats entre l'Afrique et le Canada.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :