Les manifestations à New York font craindre une nouvelle vague de Covid-19

manifestations

Les manifestations survenues ces derniers jours à New York suite à la mort tragique de George Floyd à Minneapolis font craindre une nouvelle vague d’infections au Covid-19, alors que la ville s’apprête à amorcer sa réouverture après de longues semaines de restrictions et de fermetures forcées en raison de la pandémie.

Les responsables sanitaires locaux ont en effet averti contre une seconde vague du virus dans cette métropole, où des milliers de personnes sont descendues dans les rues pendant quatre jours d’affilés pour décrier le racisme et la violence policière après la mort de M. Floyd, un afro-américain tué lors de son interpellation musclée par des policiers blancs.

Un haut responsable du département des hôpitaux publics de la ville de New York, le Dr Theodore Long, a ainsi conseillé à toute personne ayant participé aux manifestations de se faire tester au Covid-19.

“Je souhaiterais tout de même que tout le monde se rende compte que lorsque les gens se rassemblent, c’est intrinsèquement dangereux dans le contexte de cette pandémie, et je vais continuer à exhorter les gens à ne pas utiliser cette approche et s’ils le font, qu’ils se concentrent sur la distanciation sociale et le port de masques”, a déclaré, de son côté, le maire de New York, Bill de Blasio.

Pour sa part, le Gouverneur de New York, Andrew Cuomo, a déclaré que si les gens ont le droit de protester, même pendant une pandémie, ils ont également le devoir de protéger leur santé et celle des autres.


“Vous avez le droit de démontrer que vous êtes en droit de protester”, mais “vous n’avez pas le droit d’infecter d’autres personnes, vous n’avez pas le droit d’agir d’une manière qui mettra en danger la santé publique”, a estimé le gouverneur.

“Manifestez avec un masque” au visage, a-t-il lancé à l’égard des manifestants. “Vous avez tort de ne pas porter de masque, je pense que vous êtes irrespectueux, je pense que vous mettez inutilement la vie des autres en danger”, a dit M. Cuomo lors de son point de presse quotidien.

L’Etat et la ville de New York ont été l’épicentre de la pandémie de Covid-19 aux Etats-Unis avec des milliers d’infections et de morts. La ville devra commencer à rouvrir graduellement son économie à partir du 8 juin après avoir renverser la courbe des infections au bout de plus de deux mois et demi de mesures draconiennes de distanciation sociale et de confinement.

Les manifestations à New York font partie d’une vague de manifestations dans des dizaines de grandes villes à travers les Etats-Unis, déclenchées par une vidéo capturant les derniers moments de la vie de George Floyd lors de son interpellation musclée à Minneapolis.


La vidéo montre un des policiers s’agenouiller sur son coup durant plusieurs minutes, alors que M. Floyd était menotté et maitrisé au sol. L’enregistrement diffusé par les chaines de télévision et sur les médias sociaux montre également qu’avant de perdre connaissance et succomber, George Floyd répétait aux policiers qu’il ne pouvait plus respirer. Une phrase reprise en refrain par les milliers de manifestants descendus dans les rues pour décrier la violence policière et le racisme dans un pays toujours hanté par son passé de discriminations et de violences raciales.