Les médecins portent plainte contre un français qui organisait des « Botox parties » à Marrakech

Les médecins portent plainte contre un français qui organisait des « Botox parties » à Marrakech

Par Saad Bouzrou

Muni d’un sac rempli de produits esthétiques et de matériel chirurgical, un français a débarqué à Marrakech avec une équipe de journalistes et a filmé un reportage dans lequel il organise pour ses « trentaine de patientes » des « Botox Parties ». Après la diffusion de la vidéo sur les réseaux sociaux, le Conseil régional de l’Ordre des médecins de Marrakech, suivi par la Société marocaine de chirurgie plastique reconstructive et esthétique (SMCPRE), ont décidé de porter plainte contre le dénommé Martin Cédric, à qui on reproche d’exercer sans autorisation des actes esthétiques, interdits sur le sol français.

Dans ce reportage, on voit le « Docteur Cédric Martin » débarquer à l’aéroport de Marrakech avant d’être emmené en une belle voiture vers des quartiers huppés de la ville ocre, où il offre à ses clientes marocaines et étrangères des injections faciales « antirides » ou « esthétiques », dans des Riads. « Autrefois ce genre de choses, on le faisait au bloc opératoire avec des incisions très agressives et avec des implants qui n’étaient pas naturels » dit-il sans cacher sa liesse de pouvoir faire ses injections sur fond de musique orientale.

Selon un communiqué de la SMCPRE, l’individu s’est « muni d’une grande valise remplie de produits pharmaceutiques non identifiés et non contrôlés à la douane marocaine, pour effectuer des actes de médecine esthétique tels que des injections de Botox ou de produits de comblement sur le visage de patients marocains ou étrangers en dépit de toutes les conditions d’hygiène et de sécurité nécessaires pour de tels actes ». Il aurait donc, toujours selon la même source, « bénéficié de la complicité de différentes personnes depuis son arrivée sur le sol marocain, en particulier du personnel et des propriétaires du Riad Marrakchi et enfin son arrogance lui permet de filmer toute son aventure et la diffuser sur les réseaux sociaux pour narguer ainsi toutes les autorités de ce pays ainsi que les médecins marocains ».

De son côté, l’Ordre des médecins dénonce, dans une lettre envoyée autorités de Marrakech, l’absence des conditions de sécurité et d’hygiène dans ce type d’opérations qui peuvent constituer une menace pour la santé des clientes et appelle les pouvoirs publics à prendre les mesures adéquates pour mettre fin à ce genre pratiques.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :