A LA UNECoronavirus

Les ministres arabes de la Santé se penchent sur les impacts de la pandémie de la Covid-19 sur les systèmes de santé

La 55e session ordinaire du Conseil des ministres arabes de la Santé s’est tenue, dimanche par visioconférence, avec à l’ordre l’examen d’un certain nombre de questions, dont l’impact de la pandémie Covid-19 sur le système de la santé au niveau des pays arabes et la fourniture d’un soutien humanitaire et en matière de santé aux Palestiniens à la suite de l’agression des forces de l’occupation israélienne contre les territoires palestiniens occupés.

La réunion, à laquelle le Maroc était représenté par le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, a également discuté de la mise en oeuvre du projet du budget arabe de la santé, en coopération avec le Bureau régional du Fonds des Nations Unies pour la population pour les pays arabes, et qui tend à établir un plan pour développer, renforcer et protéger le système de santé des pays arabes, à renforcer les budgets des départements de la santé des États membres, dont les dépenses d’équipement de protection individuelle.

Dans une allocution, Mme Haifa Abu Ghazaleh, Sous-Secrétaire général aux affaires sociales à la Ligue des États arabes, a souligné que cette réunion se tient dans une conjoncture difficile pour le peuple palestinien, qui vit sous l’effet de l’escalade de l’agression des forces d’occupation israéliennes en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, en plus de l’impact de la Covid-19 sur le système de la santé.

→ Lire aussi : AIT TALEB DÉVOILE LE PLAN DE RÉHABILITATION ET DE RÉFORME DU SYSTÈME DE SANTÉ

Elle a souligné la nécessité pour l’ensemble des pays arabes d’apporter toutes les formes de soutien humanitaire et de santé nécessaires en vue de répondre aux besoins médicaux urgents et de soutenir le secteur de la santé palestinien.

Mme Abu Ghazaleh a, par ailleurs, souligné que la Ligue arabe qui a toujours soutenu les efforts des pays arabes pour faire face à l’épidémie de la Covid-19, oeuvre au niveau multilatéral pour que les pays arabes, en particulier les plus pauvres, aient leur part de vaccins.

La réunion a également débattu des moyens de développer le secteur de la santé dans les pays arabes, de mettre en oeuvre des systèmes de santé nationaux capables de résister à des crises comme la pandémie de la Covid 19, et de renforcer les principes de la transparence dans la gestion du secteur de la santé en vue de garantir des services de qualité pour les citoyens.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page