Les moyens de renforcer la coopération judiciaire au centre d’entretiens maroco-espagnols

Le Premier président de la Cour de Cassation, président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, Mustapha Farès, a eu récemment des entretiens avec le procureur général d’Espagne, María José Segarra Crespo, axés sur les moyens de renforcer la coopération judiciaire entre le Royaume et l’Espagne.

Lors de cette rencontre, M. Farès a réitéré sa volonté de renforcer la coopération judiciaire, à même de la hisser au niveau des liens historiques, socio-économiques et politiques liant les deux pays voisins, soulignant les efforts déployés par le Royaume dans la consécration de l’indépendance du pouvoir judiciaire, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, au service de la justice et de la protection des droits des générations futures.

Selon un communiqué de la Cour de Cassation, M. Farès a par la même occasion relevé l’appui et le suivi fort témoignés par la communauté internationale vis-à-vis de l’expérience marocaine dans le domaine, lors de réunions officielles.

De son côté, Mme Segarra a mis en avant l’importance et les effets positifs de la coopération judiciaire entre les deux pays, saluant les étapes franchies par le Royaume en matière de consolidation de la justice.

Ces entretiens ont été, également, l’occasion de mettre en exergue les missions et le plan d’action du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, outre l’examen des domaines de coopération entre les deux institutions dans le futur.


A l’issue de cette rencontre, à laquelle a assisté l’ambassadeur d’Espagne à Rabat, M. Farès a remis au procureur général de l’État espagnol un bouclier commémoratif et une série de publications de la Cour de cassation.