ban600
credit agricol

Les patrons français conquis par les attraits économiques de Laâyoune

Les patrons français conquis par les attraits économiques de Laâyoune

La région de Laâyoune-Sakia El Hamra, de par les multiples opportunités d'investissement qu'elle présente et les infrastructures modernes qu'elle recèle, constitue assurément une aubaine pour les entreprises en quête de croissance et de performance.

En effet, au terme du Forum d'affaires Maroc-France qui s'est tenu du 2 au 4 novembre à Laâyoune, nombreux sont les chefs d'entreprise français qui ont fait part du grand intérêt qu'ils portent à cette région en plein essor et de leur souhait de contribuer à la dynamique économique exceptionnelle de celle-ci.

Ainsi, dans une déclaration à la MAP, le Directeur général de Lydec, filiale de la multinationale française Suez, Jean-Pascal Darriet, a assuré que l'intérêt des industriels et chefs d'entreprise français pour l'investissement dans la région est manifeste.

Le Forum d'affaires Maroc-France était "l'occasion de montrer à quel point le développement de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra ne laisse pas insensible le tissu industriel français", a-t-il insisté, ajoutant que ce rendez-vous a permis aux opérateurs économiques français de s’informer de près du Plan de développement régional, des chantiers mis en œuvre, ainsi que des attentes en matière de développement.

M. Darriet, également membre du bureau de la Chambre française de commerce et d'industrie du Maroc (CFCIM), a ajouté que les membres du CFCIM sont "très attentifs à pouvoir apporter leurs contribution autour d’une meilleure compréhension des besoins de cette région en plein développement et dans laquelle des investissements massifs ont été mis en œuvre".

Le développement dans la région n’est pas seulement relatif aux infrastructures, mais aussi à la recherche de la promotion des talents et du renforcement des compétences, s'est-il réjoui, relevant qu'il s’agit là de la mise en application et du respect des principes d’un développement durable.

Dans une déclaration similaire, Thierry Grosso, Directeur du Phénicia Conseil, un cabinet international de recrutement implanté dans sept pays du continent africain, s'est dit "très impressionné" par la qualité des projets de développement présentés lors du forum de Laâyoune, soutenant que "sur le plan économique, cela fait vraiment rêver".

Les projets couvrent des secteurs divers et variés notamment le BTP, la pêche, l'agriculture, la logistique, a-t-il enchaîne, notant que les multiples attraits économiques la région vont inciter inévitablement de grands groupes à investir.

→Lire aussi: La région de Laâyoune-Sakia El Hamra ambitionne de renforcer l’ouverture de son économie

"Notre cabinet aspire les accompagner dans la recherche des compétences", a-t-il dit, soulignant que le forum de Laâyoune, qui constitue "une réussite et une fierté immense" pour la région, lui a permis de nouer des contacts utiles qui pourront assister son cabinet dans ses démarches d'implantation au Maroc.

Pour sa part, Yannick Giaconia, Directeur général de Maroc Transmission, une société opérant dans le secteur de la fourniture industrielle et de l'équipement d'usine, a fait part de l'intérêt que porte son entreprise au développement que connaît la région de Laâyoune et de son souhait de s'y implanter.

"On étudie la possibilité de s'installer à Laâyoune qui présente des opportunités de développement très intéressantes et des trésors économiques inestimables à exploiter", a-t-il insisté.

La région de Laâyoune-Sakia El Hamra occupe une position centrale et stratégique parmi les trois régions du Sud du Royaume.

Elle concentre l’essentiel des infrastructures, des administrations, et des services et disposent d'importantes ressources naturelles ainsi qu’un capital humain à fort potentiel.

L’essor économique de la région s’appuie sur ses potentialités diverses notamment ses ressources maritimes et minières. Elle offre également d’autres opportunités de développement, en particulier dans les secteurs du tourisme, l’industrie, les services et les énergies renouvelables qui représentent un atout potentiel pour l’avenir de cette région.

La région dispose aussi d’un plan de développement régional (PDR) qui se décline à travers des projets de développement structurants destinés à valoriser les potentialités humaines et naturelles et à renforcer la dynamique locale.

Doté d’une enveloppe budgétaire de 49 milliards de dirhams (MMDH), ce plan de développement ambitionne à horizon 2021, la réduction du taux de chômage à 9%, la création de 25.000 emplois, et la captation de 6 MMDH d’investissements privés.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :