ban600

Les pays arabes appelés à réaliser un taux de croissance de plus de 5% pour réduire le chômage

Les pays arabes appelés à réaliser un taux de croissance de plus de 5% pour réduire le chômage

Les pays arabes sont appelés à réaliser un taux de croissance de plus de 5% pour réduire de manière substantielle le taux de chômage, qui avait grimpé à 15% en 2017, soit le double de la moyenne à l'échelle internationale (5,7%), a souligné, lundi, le directeur général, président du Conseil du Fonds monétaire arabe (FMA), Abderrahmane El-Hamidi.

Intervenant à l'ouverture à Amman des travaux de la 42è session du Conseil des gouverneurs des banques centrales et Institutions financières arabes, El Hamidi a mis l'accent sur la nécessité pour les pays arabes de poursuivre les réformes économiques et d'orienter leurs politiques vers les efforts de diversification des structures économiques.

Il a également souligné l'importance de la transition vers les économies intelligentes, la promotion de la contribution de la femme au marché du travail, l'amélioration du niveau de productivité et le renforcement de la concurrence, outre la l'amélioration des conditions du capital humain à travers l'éducation et de la santé.

→ Lire aussi : Le Maroc prend part à Amman au Conseil des Gouverneurs des Banques Centrales et Institutions Monétaires Arabes

Le responsable du FMA a, en outre, mis en avant les efforts du Fonds pour développer le secteur financier et banquier en tant que locomotive de croissance et de développement dans le cadre de sa stratégie (2020-2025), rappelant, dans sens, la poursuite des actions du Fonds monétaire arabe pour soutenir l'accès au financement et aux services financiers.

Au cours de ce conclave, les participants s'atteleront à l'examen des avancées sur les plans monétaire, financier et économique dans la région et au niveau international et leurs répercussions sur les pays arabes, outre les moyens de booster le financement des petits et moyens projets, les défis de l'application des technologies de la chaîne de blocs (blockchain), la sécurité du secteur bancaire et la liste de l'Union européenne portant sur la protection des données du secteur financier.

Le Maroc est représenté à cette réunion par une délégation conduite par le Wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri. Elle comprend, notamment le directeur de la coopération et des relations internationales au sein de Bank Al-Maghrib, Anis El Youssoufi.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :