Les perspectives de coopération entre l’Andalousie et le Maroc sont prometteuses

Andalousie
Andalousie

Les relations entre l’Andalousie et le Maroc sont excellentes et les perspectives de coopération entre les deux parties sont prometteuses, a déclaré à la MAP, le président du gouvernement d’Andalousie, Juanma Moreno.

S’exprimant à l’issue d’une réunion de travail, lundi à Séville, avec l’ambassadeur du Maroc en Espagne, Mme Karima Benyaich, le chef de l’Exécutif andalous a salué les réformes engagées au Maroc sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, mettant en avant le rapprochement maroco-andalou.

Il a rappelé dans ce contexte le déplacement qu’il a effectué, en juin dernier dans le Royaume, en compagnie d’une importante délégation de ministres régionaux et d’hommes d’affaires andalous, “comme preuve de cette volonté commune d’insuffler un nouvel élan aux relations bilatérales”.

De son côté, l’ambassadeur du Maroc en Espagne, Mme Karima Benyaich a déclaré à la MAP que ces réunions de travail s’inscrivent dans le cadre des visites qu’elle effectue auprès des gouvernements régionaux, pour raffermir les liens de coopération avec ces communautés autonomes, s’arrêter sur la situation des marocains d’Espagne tout en mettant en avant le Maroc en tant que destination d’affaires.

Sur ce volet, les échanges commerciaux et économiques entre le Maroc et la région andalouse sont en nette progression, se sont accordés à dire les deux responsables.


Le chef du gouvernement andalou a encouragé les opérateurs marocains à venir découvrir les potentialités de sa région sur le plan économique, dans le but de donner un coup d’accélérateur aux échanges commerciaux et économiques entre l’Andalousie et le Maroc.

“Nous sommes intéressés par l’arrivée des entrepreneurs marocains en Andalousie et à Séville pour établir des contacts avec leurs homologues andalous et mettre au point des projets conjoints de coopération entrepreneuriale”, a-t-il plaidé.

A ce titre, M. Moreno a estimé que les deux pays peuvent développer des modèles réussis de coopération dans le domaine touristique. C’est de la sorte que le chef de l’Exécutif andalou a exhorté les deux partenaires à examiner les voies de développement d’un modèle de coopération en matière du tourisme culturel. “Nous disposons d’énormes potentialités que nous pouvons accroître mutuellement et en s’inspirant des expériences réussies adoptées par d’autres pays”, a-t-il plaidé.

Sur un autre registre, M. Moreno a remercié l’engagement du Royaume du Maroc, à travers son ambassadeur, auprès de la communauté marocaine résidente en Andalousie. A cet effet, il a noté que la présence marocaine en Andalousie est de plus en plus remarquable et a salué sa contribution au dynamisme économique et commercial de la région qu’il préside.


Sur le volet culturel, les deux parties ont abordé le programme prévu pour la célébration du XXème anniversaire de la création de la Fondation Trois cultures de la Méditerranée, institution placée sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI et du Roi d’Espagne, Felipe VI et œuvrant pour le rapprochement culturel entre le Maroc et l’Andalousie.

De son côté, la présidente du parlement andalou, Mme Marta Bosquet Aznar, a fait ressortir, dans une déclaration à la MAP au terme de sa rencontre avec la diplomate marocaine, le dynamisme des relations bilatérales. La présidente de l’Assemblée andalouse a plaidé pour un renforcement des voies de dialogue et d’échanges entre les deux pays et entre l’Andalousie et le Maroc, “pays voisin avec lequel nous partageons des projets et aspirations communs”, s’est-elle félicitée.

Lors de son entrevue avec Rocio Ruiz Rodriguez, la conseillère en charge de l’égalité et des politiques sociales au gouvernement andalou, Mme Benyaich a abordé la situation de la femme marocaine résidente en Andalousie et son intégration.

De plus, les deux parties ont passé en revue les préparatifs prévus pour accueillir, dans les meilleures conditions, les travailleuses agricoles marocaines recrutées dans les exploitations agricoles des fruits rouges.


“Nous voulons apporter des améliorations substantielles à ce collectif et faire en sorte que l’accueil des saisonnières marocaines se fasse dans les meilleures conditions” a indiqué Mme Rocio Ruiz Rodriguez à la MAP. Pour atteindre cet objectif, Mme Rocio Ruiz Rodriguez a ajouté que son département, avec le concours de l’Institut de la femme, mettra en œuvre une série de mesures pour faire en sorte que le séjour des travailleuses marocaines se déroule dans les meilleures conditions.

De même, l’accent sera mis sur l’intégration à travers des programmes permettant aux saisonnières marocaines d’avoir accès à des activités culturelles afin que leurs séjours soient ponctués de moments de détente et d’apprentissage, tout en veillant à ce qu’elles maintiennent le contact avec leur culture.

De sa part, Mme Benyaich a rappelé que le gouvernement marocain suit de près ce dossier et veille à ce que les femmes marocaines puissent exercer leur activité dans un climat respectueux de leurs droits, tout en se félicitant de la coordination entre les deux pays pour réussir ce pari.

À l’issue de cette réunion, la ministre régionale andalouse s’est félicitée du climat de coopération qui a imprégné ·cette fructueuse rencontre et qui sert aussi à raffermir les liens avec un pays ami et voisin”, a-t-elle relevé.


Mme Benyaich s’est entretenue également avec la ministre régionale en charge de la Culture et du patrimoine historique, Mme Patricia Del Pozo Fernandez. Il était question durant cette rencontre de promouvoir la coopération culturelle et la mise en valeur du patrimoine historique commun, à travers des actions conjointes au Maroc et en Andalousie. Ces rencontres de travail se sont déroulées en présence du consul général du Maroc à Séville, M. Charif Cherkaoui.