Les prix du pétrole dans le rouge en Europe

pétrole
pétrole

Les prix du pétrole étaient en légère baisse lundi en cours d’échanges européens, dans un marché calme et propice aux prises de bénéfices après les pics de la semaine dernière.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 66,12 dollars à Londres, en baisse de 0,02% par rapport à la clôture de vendredi.

A New York, le baril américain de WTI pour le même mois, cédait 0,18% à 60,33 dollars.

Jeudi dernier, le Brent et le WTI avaient respectivement atteint des records depuis les attaques contre les infrastructures pétrolières saoudiennes mi-septembre, à 66,78 dollars et 61,47 dollars, grâce à l’apaisement des relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, facteur de soutien pour la demande énergétique.

“Nous assistons finalement à des prises de bénéfices qui ne signifient pas forcément que le mouvement haussier s’est essoufflé. Les cours pourraient encore s’améliorer après la signature de l’accord commercial de phase un entre les Etats-Unis et la Chine”, selon un analyste.

Sur ce front, le gouvernement chinois a annoncé lundi une série de baisses de droits de douane sur un grand nombre de produits technologiques ou alimentaires.

Ces annonces concernent tous les partenaires commerciaux de Pékin et ne semblent pas directement liées au différend en cours avec les Etats-Unis, même si certains produits sur la liste, comme le jus d’orange et les avocats, peuvent intéresser plus spécialement les producteurs américains.

Les deux puissances se sont mises d’accord au début du mois pour signer début janvier un accord “préliminaire” réglant une partie de leur conflit commercial.