Les prix du pétrole quasi-stables en Europe

pétrole

Les prix du pétrole étaient quasi-stables jeudi en cours d’échanges européens après cinq séances consécutives de hausse, au lendemain de la publication des stocks de brut américains et alors que les relations commerciales sino-américaines se réchauffent.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 66,18 dollars à Londres, en augmentation de 0,03% par rapport à la clôture de mercredi.

A New York, le baril américain de WTI pour janvier, dont c’est le dernier jour de cotation, grappillait 0,02% à 60,94 dollars.

Les cours ont touché la veille un sommet depuis les attaques sur les infrastructures pétrolières saoudiennes, mi-septembre, à 61,18 dollars le baril de WTI et 66,43 dollars le baril de Brent.

Lors de la semaine achevée le 13 décembre, les réserves commerciales de brut aux Etats-Unis ont reculé de 1,1 million de barils, selon un rapport hebdomadaire de l’Agence américaine d’information sur l’Énergie (EIA) publié mercredi.


Possible signe de bonne volonté en direction du président américain Donald Trump, la Chine a publié jeudi une liste de produits chimiques américains qui seront exemptés de surtaxes douanières mises en place l’an dernier.