ban600
credit agricol

Les robots, vraiment meilleurs que les humains ?

Les robots, vraiment meilleurs que les humains ?

L'économie numérique s'intéresse de plus en plus au robot. Cela fait longtemps que l'on nous promet leur arrivée mais cette fois, ils arrivent vraiment. Et pour s'en rendre compte, il suffit de jeter un coup d'œil au chiffre des ventes depuis 10 ans en 2009.

 À l'époque 60 mille robots étaient vendus. Mais cette année, pour la première fois, on devrait largement dépasser le titre de 400 mille selon L'IFR World Robotique qui a publié ses chiffres. En effet, selon cette entreprise spécialisée, en 2021, on devrait dépasser les 600 mille soit 10 fois plus qu'il y a 10 ans.

Cette hausse régulière de la vente des robots industriels se concentre néanmoins sur quelques pays seulement, pour l'instant. Ce phénomène touche moins l'Afrique que l'Asie et cinq pays seulement se partagent les deux tiers des ventes de robots.

→Lire aussi : La robotique au coeur de la 7ème édition du festival de l’astronomie d’Ifrane

De très loin devant, il y a la Chine avec 137 mille robots, premier devant le Japon, la Corée du Sud, les États-Unis et l'Allemagne. La France est assez loin derrière des pays comme Taïwan, Vietnam et l'Italie.

Et si on regarde de plus près la concentration de robots, on voit que la Chine a une marge de progression puisqu'en Chine, il n'y a que 97 robots pour 10 mille habitants et très loin derrière le pays champion du monde en la matière qu'est la Corée du Sud.

Les robots dans les maisons ou les entreprises ?

Il y a des robots qu'on trouve à la maison et peut-être un peu moins dans les entreprises même si les créateurs de robots tentent tout pour multiplier les inventions. Le premier secteur a utilisé ces robots est l'automobile suivi de très près par l'électronique qui est un secteur en développement. Ils sont également présents dans le secteur de la médecine avec des robots qui aident les chirurgiens à faire leurs opérations.

Le domaine du commerce en ligne, là aussi, c'est en pleine progression car les entreprises comme Amazon et Ali Baba ont construits des entrepôts où il n'y a quasiment plus d'humains. L'avantage est de travailler 24h/24 avec moindre frais.

→Lire aussi : Deux micro-robots japonais se posent avec succès sur un astéroïde

Conséquences 

La robotisation à outrance ne sera pas sans conséquence dans le secteur de l'emploi. D'après, les experts, certains métiers vont disparaître. En effet, 40% des métiers seraient menacés même si d'autres vont être créés dans le domaine, par exemple, des développeurs en informatique, des conseillers clients mais aussi dans le domaine de la culture.

Selon une étude du forum économique mondial dévoilée le mois dernier, il y a 75 Millions d'emplois qui vont être supprimés dans les dix prochaines années mais parallèlement 133 millions vont être créés soit 58 millions de différence.

→Lire aussi : Bientôt, la robotisation toucherait des millions d’emplois

Les humains, quoi qu’il arrive !

D'autres études, celles-ci menées par l'Université MIT des États-Unis, affirment que l'usage des robots peut-être, contrairement à ce qui précède, extrêmement coûteux. En effet, au-delà d'un certain seuil, cela peut être contre-productif d'avoir des robots et inversement corrélé à la qualité.

Pour preuve le groupe Tesla, producteur de voiture en Californie en a fait les frais. Récemment il a investi des centaines de millions d'euros dans son usine 100 % robotisé. Mais finalement, les problèmes se sont multipliés et la tendance de la production n'a pas été tenue si bien que son patron a dû faire un mea culpa et embauché des centaines d'humains.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :