ban600

Les secteurs privé et public ont grand intérêt à travailler main dans la main pour la réalisation d’une croissance économique accélérée

Les secteurs privé et public ont grand intérêt à travailler main dans la main pour la réalisation d’une croissance économique accélérée

Les secteurs privé et public ont grand intérêt à travailler ensemble main dans la main afin de réaliser une croissance économique accélérée, d'adapter l’économie nationale aux mutations de l’environnement international et de favoriser le développement humain, a affirmé, samedi à Casablanca, le chef du gouvernement, Saâdeddine El Otmani.

Pour résorber le chômage des jeunes, auxquels le gouvernement a consacré plusieurs programmes en vue de leur insertion sociale et professionnelle, il est impératif de favoriser une croissance économique forte permettant, également, d’améliorer les conditions de vie des citoyens, a-t-il dit s’adressant aux participants à la première université d’été, organisée, vendredi et samedi, par la CGEM sur le thème '’Une entreprise forte, un Maroc gagnant’’.

Les deux parties sont '’dans la même barque’’ et dès lors ‘’elles doivent travailler dans un esprit de coordination, de coopération et de transparence, et réfléchir ensemble et de manière rationnelle, loin des discours alarmistes et pessimistes’’, a-t-il ajouté.

M. El Othmani a,en outre, fait observer que le gouvernement ‘’a mis en place des stratégies de travail et a la volonté pour faire face aux problèmes qui entravent la croissance au Maroc’’.

→ Lire aussi : 10e Congrès national de la route: El Othmani appelle à consolider le partenariat public-privé

Tout en rappelant la portée des discours royaux dans lesquels le Souverain appelle à l’élaboration d’une nouvelle politique intégrée dédiée aux jeunes, Axée fondamentalement sur la formation et l’emploi, le chef du gouvernement à indiqué que cette catégorie de la population est ‘’au centre des préoccupations’’ du gouvernement ,qui œuvre, à travers une série de programmes, en vue que les jeunes aient le potentiel nécessaire pour proposer des solutions réalistes à leurs problèmes et lutter contre le chômage.

Compte tenu de l’ampleur des défis, aux niveaux national et international, auxquels le Maroc est confronté, il est opportun que les secteurs public et privé conjuguent leurs efforts dans le cadre d’un véritable partenariat, a-t-il conclu, réaffirmant ‘’la disposition du gouvernement à discuter avec les acteurs économiques de toutes les questions entravant l’évolution de l’économie nationale et à œuvrer pour doter le pays d’entreprises fortes pour un Maroc gagnant’’.

M. El Othmani s’exprimait en présence de plusieurs ministres de son gouvernement notamment Moulay Hafid ElAlamy et Mohamed Benchaaboun, respectivement, ministre de l'Industrie, de l'investissement, du commerce et de l'économie numérique et ministre de l’Économie et des Finances .

Son intervention a été également suivie par un grand nombre de chefs d’entreprises, de décideurs publics, d’universitaires, et d’experts nationaux et internationaux de renom, qui ont débattu, pendant deux jours, des enjeux économiques et sociaux auxquels le Maroc fait face, tout en proposons des solutions adéquates pour renforcer le partenariat public-privé et contribuer aux développement du royaume.

.Le coup d'envoi de la première édition de l’Université d’été de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a été donné, vendredi , par son président Salaheddine Mezouar qui plaidé pour une entreprise forte qui ''ne peut l’être qu’à travers un partenariat solide'' avec le gouvernement, les syndicats, les Universités, mais également une '’formidable jeunesse’’.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :