A LA UNEAutomobile

Les ventes mondiales du groupe français Renault ont chuté de 21,3% en 2020

Les ventes mondiales du groupe Renault ont chuté de 21,3% en 2020, dans un contexte de crise économique induite par l’épidémie du Covid-19, selon des chiffres du constructeur automobile français publiés mardi.

“Dans un contexte de pandémie du Covid-19, le groupe Renault a vu ses ventes baisser de 21,3 % à 2.949.849 unités, sur un marché en repli de 14,2 % », indique un communiqué du constructeur automobile français.

“La baisse des ventes du Groupe est principalement due à sa forte exposition dans les pays ayant subi un confinement strict et la suspension de leurs activités commerciales au deuxième trimestre, ainsi qu’un ralentissement au quatrième trimestre, notamment en France”, explique le groupe qui affirme avoir poursuivi “sa politique commerciale privilégiant désormais la profitabilité aux volumes de ventes”.

Après un premier semestre 2020 où les principaux marchés du groupe ont été sévèrement impactés par la pandémie et les mesures de confinement associées, le deuxième semestre fait état d’une meilleure résilience, assure le constructeur français, soulignant que les ventes du groupe en Europe sont restées en ligne avec les marchés.

Ainsi, sur le marché électrique européen, la marque Renault double ses ventes et confirme son leadership avec 115.888 véhicules électriques vendus. Le portefeuille de commandes en Europe à fin décembre 2020 est supérieur de 14 % à celui de 2019, notamment grâce à l’attractivité de la nouvelle offre E-TECH hybrides et hybrides rechargeables, tandis que les stocks ont enregistré une baisse estimée de l’ordre de 20 % par rapport à 2019, précise le communiqué.

L’année 2021 confirmera la poursuite de la politique commerciale du groupe orientée vers la profitabilité avec la mise en œuvre complète du plan stratégique Renaulution qui sera présenté jeudi prochain, indique-t-on de même source.

« Le groupe Renault vise le redressement de sa performance. Nous privilégions désormais la profitabilité aux volumes de ventes, avec une marge unitaire nette par véhicule plus élevée, et ce sur chacun de nos marchés. Les premiers résultats sont d’ores et déjà visibles au second semestre 2020, particulièrement en Europe où la marque Renault progresse sur les canaux de vente les plus rentables et renforce son leadership dans l’électrique » a déclaré Luca de Meo, Directeur général du Groupe Renault.

« La crise sanitaire a fortement impacté notre activité commerciale au premier semestre. Le Groupe a su faire face à cette situation grâce à la mobilisation de tous les collaborateurs. Le deuxième semestre fait état d’une meilleure résilience et d’une bonne performance sur les marchés électrique et hybride. Nous démarrons l’année 2021 avec un niveau de commandes supérieur à celui de 2019, un niveau de stock en baisse et un positionnement prix en hausse sur l’ensemble de la gamme » a déclaré Denis le Vot, Directeur commercial du Groupe Renault.

En Europe, les ventes du Groupe se sont élevées à 1.443.917 unités, en baisse de 25,8 % sur un marché en fort recul de 23,6 %.

En dehors de l’Europe les ventes sont en recul de 16,5 %, impactées principalement par la baisse des ventes au Brésil (-45 %) notamment en raison de la réorientation vers les canaux les plus rentables.

En Russie, deuxième pays en volume de ventes, le groupe Renault est leader avec une part de marché de 30,1 %, en hausse de 1,2 point. Les ventes baissent de 5,5 % sur un marché en recul de 9,2 %.

En Inde, les ventes du groupe reculent de 9,4 % sur un marché en baisse de 18,8 %. Renault atteint ainsi une part de marché de 2,8 % (+0,3 point).

En Turquie, le groupe reste leader dans un marché en très forte reprise, alors qu’en Corée du Sud, la marque Renault Samsung Motors a enregistré une hausse des ventes de 14,2 % sur un marché en hausse de 5,5 %.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page