L’essentiel des réponses de M. El Otmani sur la politique générale à la Chambre des conseillers

El Otmani

Voici l’essentiel des réponses du Chef de gouvernement, Saad Dine El Otmani, lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale, mardi, devant la Chambre des conseillers:

*Stratégie nationale de lutte contre la corruption:

– L’aboutissement des efforts de lutte contre la corruption permettra de stimuler la dynamique du développement, d’améliorer le climat des affaires et d’investissement ainsi que le niveau de vie des citoyens. Une telle action de lutte nécessite immanquablement une vision unifiée qui implique tout le monde.

– Engagement volontariste de l’exécutif dans la lutte anti-corruption au regard de ses méfaits pour la société en tant que l’un des principaux obstacles au développement et à la stabilité de tout pays.

– Appel à poursuivre le processus de lutte contre ce fléau comme étant un chantier national collectif dont le succès demeure tributaire d’une implication résolue de tous les acteurs.


* La politique générale du gouvernement en matière de protection de la femme, de la famille et de l’enfance:

– Nécessité de poursuivre les efforts pour réaliser de meilleurs résultats, en adoptant de nouvelles approches et des politiques intégrées et en améliorant le système de protection sociale.

– Le gouvernement engagé à réunir les garanties en matière de protection de la famille et de l’enfance par la mobilisation d’acteurs œuvrant dans ce domaine et à explorer les moyens de relever les défis qui s’imposent.

– L’exécutif œuvre pour l’intégration de la dimension familiale dans les politiques publiques et la mise en œuvre d’une nouvelle génération de services pour accompagner les familles et les aider à préserver leur stabilité et jouer pleinement leurs rôles de socialisation. Lesquelles prestations reposent sur des programmes d’appui qui offrent un soutien moral aux familles.


– Focaliser les actions sur la médiation familiale dans le but de réduire la dislocation familiale et d’adopter des moyens alternatifs pour gérer les conflits.