ban600
credit agricol

Lever de rideau sur la 9-ème édition du Festival international de Taragalte

Lever de rideau sur la 9-ème édition du Festival international de Taragalte

Le rideau s'est levé, vendredi soir à M'hamid El Ghizlane, sur la 9-ème édition du Festival international de Taragalte, sur un ton chaleureux, avec des chants variés interprétés avec brio par des troupes musicales venues du Maroc, du Mali et d'Algérie.

Lors de cette soirée musicale d'ouverture, les mélomanes raffinés ont assisté à un concert exceptionnel et diversifié du groupe quintet "Moha Mellal", qui a interprété avec brio des partitions musicales, résumant les détails de la vie de l'homme du Sud-est du Maroc en particulier et celle de l'homme de l'Afrique du Nord en général.

Sous l'immensité du ciel étoilé, le groupe "Daraa Tribes" a transporté le public dans un voyage festif dans le désert, à travers une sonorité éclectique distinguée, fusionnant la musique tribale ancestrale de la vallée du Drâa au Maroc et le blues du désert.

Originaires de diverses tribus du Sud marocain, les membres de Daraa Tribes ont invité les festivaliers à sortir des sentiers battus, avec leurs "grooves" envoûtants influencés par Ali Farka Touré et Tinariwen, leurs riffs de guitare électrique, ainsi que leurs percussions tribales.

Inspiré par la musique folk d'Afrique de l'Ouest, le groupe malien "Koréyélé" a charmé les férus des percussions africaines. Il utilise un ensemble exceptionnel d'instruments tels que Kora, Balaphon et Shekere.

S'en est suivi le groupe "Afous d'Afous", composé de jeunes artistes touaregs originaires de l'Algérie, qui baignent dans la culture Tamasheq avec son patrimoine culturel.

Ces musiciens, autodidactes, abordent dans leurs chants des thématiques qui riment avec l'immensité du désert, la beauté du Sahara, l'amour, l'origine et l'histoire des touaregs ainsi que la souffrance de tout un peuple, en mêlant blues et reggae.

→ Lire aussi : Semaine culturelle du Maroc au Chili : les artisans marocains exposent à Coquimbo

A son tour, le groupe représentant la ville de Mhamid El Ghizlane "Génération Taragalte" a émerveillé l'audience, en interprétant avec tact, des notes mélodieuses offrant au public l'occasion d’apprécier des chansons sur la culture des Touaregs, l’histoire, la guerre, les traditions des éleveurs nomades et la vie dans le désert et les zones oasiennes.

Considéré comme le plus jeune groupe musical qui participe à cet événement artistique, "Génération Taragalte" chante notamment sur la nature, l’amour, le nomadisme, l’exode et le rôle des aïeux dans la construction de la mémoire collective et l’enrichissement du patrimoine immatériel local.

Les chansons interprétées pour la circonstance mettent aussi en exergue les conditions de vie et la réalité des populations oasiennes en utilisant à la fois des instruments modernes et traditionnels pour faire plaisir aux fans de la musique "Bleus" issus de divers horizons.

Dans une déclaration à la MAP, le co-fondateur et directeur du festival Abdelhalim Sbaï a affirmé que ce rassemblement éclectique permet de mettre en valeur le patrimoine du désert, d'œuvrer pour l'écologie et l'échange interculturel, ou encore de se remémorer l’époque du passage des caravanes dans le désert.

De son côté, le co-fondateur du Festival Ibrahim Sbaï , a relevé que cet événement s'assigne pour objectif de faire découvrir la richesse et la diversité de l'oasis de Mhamid, lieu incontournable de passage des grandes caravanes jadis.

"Le festival, poursuit-il, s'inscrit dans le respect de cet espace naturel, et des hommes et femmes qui y habitent". Il a également une vocation pédagogique et ludique et propose divers ateliers : culturel, musical, écologique, social ou sportif.", a-t-il précisé.

Organisée sous le signe "Sahara, une Terre Fertile, Hommage à Antoine de Saint-Exupéry", la 9ème édition du Festival international de Taragalte, rendra un vibrant hommage à Antoine Saint-Exupéry, un personnage emblématique des lettres françaises, qui, profondément inspiré par le désert, avait donné jour à l’un de ses plus beaux ouvrages humanistes "le petit prince".

Cette édition accueillera notamment la 4-ème "Caravane Culturelle pour la Paix" initiée par trois festivals (Festival Taragalte au Maroc, Festival au désert, et Festival sur le Niger au Mali) avec le soutien de la Fondation Hollandaise Doen.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :