ban600
credit agricol

L’ex-président du Barça Sandro Rosell jugé pour blanchiment, procès prévu pour le 25 février

L’ex-président du Barça Sandro Rosell jugé pour blanchiment, procès prévu pour le 25 février

L'ancien président du FC Barcelone, Sandro Rosell, va être jugé pour blanchiment d'argent lié en particulier à la vente de droits télévisés de matches de l'équipe du Brésil à partir de février, selon une source judiciaire citée mercredi par les médias.

Le procès s'ouvrira le 25 février devant le tribunal madrilène de l'Audience nationale. Des audiences sont prévues ensuite les 26 et 27 février puis du 11 au 14 mars et du 25 au 27 mars.

Hormis Rosell, à l'encontre duquel le parquet réclame une peine de onze ans de prison et une amende de 59 millions d'euros, son épouse, un avocat andorran et trois autres personnes seront jugés dans cette affaire.

→ Lire aussi : Le Danemark compte interdire les billets de 500 euros après un scandale de blanchiment de capitaux

Près de 15 millions d'euros provenant de commissions illicites liées à la vente de ces droits télévisés sont arrivés sur des comptes en Espagne et en Andorre de Rosell, qui est en détention provisoire depuis mai 2017, et de son épouse.

Signé en 2006, le contrat portait sur les droits télévisés de 24 matches amicaux de la Seleçao et avait été signé par l'ancien président de la Fédération brésilienne Ricardo Teixeira avec une société arabe basée aux Iles Caïmans.

Selon la justice, sur cette somme de près de 15 millions, Rosell a perçu 6,58 millions et Teixeira près de 8,4 millions sans que la fédération en ait connaissance.

Cinq millions d'euros, liés au contrat de sponsoring de la Seleçao avec Nike, multinationale pour laquelle Rosell avait auparavant travaillé au Brésil, ont par ailleurs été versés sur un compte andorran lié à l'ancien président du Barça de 2010 à 2014.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :