L’exécutif mobilisé pour “éviter un reconfinement national”, affirme Emmanuel Macron

Emmanuel Macron

L’exécutif est mobilisé pour “éviter” un nouveau confinement national en raison de la pandémie de Covid-19, a affirmé le Président français, Emmanuel Macron.

“Nous faisons tout pour éviter le reconfinement et pour éviter évidemment un reconfinement national”, a indiqué le chef de l’Etat français, vendredi, devant les journalistes de l’Association de la presse présidentielle (APP), tout en notant qu’il n’excluait pas “totalement” cette hypothèse, alors que le pays enregistre depuis plusieurs jours une hausse inédite du nombre de cas de contamination par le coronavirus.

“Je n’aurais pas beaucoup appris de ce que nous venons de vivre depuis huit mois pour vous dire que je l’exclus totalement”, a déclaré M. Macron. “Mais nous nous mettons en situation de tout faire pour l’empêcher”, a-t-il dit, appelant les Français à être “collectivement très rigoureux”.

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 ne cesse d’augmenter en France ces dernières semaines, en particulier chez les jeunes, même si le nombre de patients en réanimation reste stable.

Récemment, le Premier ministre Jean Castex a fait part, lui aussi, de la détermination du gouvernement à éviter un reconfinement généralisé.


“Je suis serein mais déterminé” car “il y a tout lieu de penser que nous éviterons un reconfinement généralisé, même s’il peut y avoir des situations de reconfinement localisé”, a déclaré Jean Castex lors d’une conférence de presse consacrée à la crise sanitaire, à laquelle ont pris part les ministres de la Santé, Olivier Véran, et de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer.

En France, 21 départements sont classés en zone rouge, du fait d’une circulation active du virus.

Dans leur point quotidien, la direction générale de la santé (DGS) et Santé publique France (SPF) ont alerté vendredi que l’épidémie progresse de façon “exponentielle” en France, avec 7.379 cas de Covid-19 en 24 heures. Ce chiffre marque une hausse de près de 21% après les 6.111 nouveaux cas annoncés jeudi.

“Bien que restant à des niveaux limités, les indicateurs hospitaliers (nouvelles hospitalisations et admissions en réanimation) sont en augmentation, notamment dans les régions où la circulation virale est la plus intense”, ont souligné les autorités sanitaires.


Jusqu’à vendredi, 4.535 patients atteints du COVID-19 étaient hospitalisése, dont 387 malades dans un service de réanimation. Quant aux décès, leur nombre total depuis le début de l’épidémie a atteint 30.596, dont 20.089 dans des établissements hospitaliers.

Cette nouvelle poussée de l’épidémie a conduit de nombreuses municipalités, dont celles de Paris, Toulouse et Marseille, à rendre le port du masque obligatoire dans l’espace public.