ban600

L’exemplarité de l’exception marocaine mise en relief à Cordoue

L’exemplarité de l’exception marocaine mise en relief à Cordoue

La ville d’Essaouira, seule ville non-européenne, s’est unie à la “déclaration de Cordoue pour la paix, le dialogue et la diversité ”, une initiative pour répandre les valeurs du vivre-ensemble et d’ouverture.

Les mairies de quatre villes espagnoles, à savoir Cordoue, Séville, Grenade, ainsi que l'adjoint du maire d’Essaouira et le maire de la ville allemande de Nuremberg sont les premiers signataires de cet appel à la paix paraphé, vendredi à Madinat Azzahra, la cité califale du Xe siècle, située à proximité de Cordoue (sud-Espagne).

La ville marocaine est élue comme représentante des valeurs prônées et véhiculées par le Royaume, terre millénaire de tolérance et d’ouverture. “Essaouira ville ouverte, ville pionnière au dialogue et à la rencontre de toutes les cultures vient de trouver à Cordoue une consécration internationale", a déclaré durant cette cérémonie, le Conseiller de SM le Roi et Président de la Fondation des Trois Cultures de la Méditerranée, André Azoulay.

Azoulay a dit toute sa fierté de voir Essaouira, représentée par Tarik Ottmani, vice-président du conseil municipal de la Cité des Alizés, apposer sa signature aux côtés de celles des maires de Cordoue, Nuremberg, Séville et Grenade, réunis pour lancer le réseau des villes engagées pour le respect des Droits de l'Homme, la résolution pacifique des conflits et le combat commun contre l'islamophobie et l'antisémitisme.

→ Lire aussi : La ville d’Essaouira, une référence dans le dialogue interculturel

Soulignant que cet appel, qui sera soumis aux Assemblées Générales des Nations-Unies et de l'UNESCO, intervenait à la veille de la Journée Mondiale pour la Tolérance, Azoulay a mis en relief " l'exception marocaine portée par le leadership de SM le Roi Mohammed VI, fort d'un consensus national qui s'élargit et se conforte pour dire à la communauté des Nations et depuis Madinat Azzahra l'art de tous les possibles en terre d'Islam."

"C'est dans cette perspective, a-t-il poursuivi, qu'il nous faut prendre la juste mesure de l'appel lancé à New-York par SM le Roi Mohammed VI fin septembre dernier dans Son message au sommet de l'UNESCO appelant à faire de l'éducation la priorité centrale du combat contre l'antisémitisme et tous les racismes", a conclu André Azoulay en saluant la présence emblématique à Madinat Azzahra du maire de Nuremberg, capitale Mondiale de la Justice.

Pour la maire de Cordoue Isabel Ambrosio, cet accord est né de la volonté de “jeter des ponts entre toutes les villes du monde pour construire des espaces de paix, de dialogue et de vivre-ensemble", ajoutant que "les villes signataires de l’appel de Cordoue, sont une référence mondiale en matière de cohabitation des trois religions monothéistes”.

Selon ses signataires, l’appel de Cordoue compte contribuer à résoudre les problèmes globaux nés d’une absence de dialogue devant les différences et favoriser auprès des cités adhérentes à cette initiative, la culture du respect de l’autre et des droits de l’homme.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :