A LA UNEMaroc

L’exercice “African Lion” concrétise la solidité de la coopération militaire entre le Maroc et les USA

L’exercice combiné maroco-américain “African Lion”, dont la 17e édition s’est achevée vendredi au Cap Draâ à Tan-Tan, “concrétise la solidité de la coopération militaire entre le Maroc et les Etats-Unis d’Amérique”, ainsi que la promotion de la dimension multinationale, indique-t-on de sources militaires.

Initié depuis 2004, l’exercice se hisse, à n’en point douter, “comme un illustre exemple d’une coopération militaire réussie entre le Maroc et les Etats-Unis d’Amérique”, souligne-t-on de mêmes sources.

A ce titre, “African Lion” a atteint depuis son initiation, entre les Forces armées royales (FAR) et le Commandement de l’Europe du Sud et de l’Afrique, un degré d’épanouissement tel que les rendus et les résultats enregistrés sont qualifiés de probants par l’ensemble des participants, sachant qu’il a offert une opportunité pour s’entraîner sur des scénarios et des modes opératoires adaptés aux réponses “qu’exigent les nouvelles menaces potentielles qui guettent la sécurité de nos nations respectives”, selon les mêmes sources.

Tout d’abord, entre 2004 et 2011, “African Lion” avait un aspect de partenariat bilatéral maroco-américain. En 2012, l’exercice a connu, pour la première fois, la participation des observateurs multinationaux.

Depuis 2013, l’augmentation des volumes de forces participantes et l’intégration des différentes composantes ont fait de cet exercice un rendez-vous annuel multinational, traduisant la confiance mutuelle et la volonté de consolider cette coopération.

“De par ses caractéristiques multi-domaines, multi-composantes multinational”, l’exercice “African Lion 2021” emploie une gamme complète de capacités de missions dans le but de renforcer l’interopérabilité entre les pays partenaires et d’améliorer l’aptitude à opérer dans un théâtre, surtout avec l’engagement au titre de cette édition de 8.000 participants entre femmes et hommes, dont 2.710 US et multinationaux, précisent les même sources.

→ Lire aussi : “African Lion 2021”:Une importante délégation militaire maroco-américaine visite l’hôpital médico-chirurgical de campagne près de Tafraout

Les pays participants à cette édition sont la Tunisie, le Sénégal, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l’Italie, le Canada, le Brésil et l’Otan.

D’après les mêmes sources, “cet exercice traduit indéniablement notre volonté d’atteindre les objectifs d’intérêt commun et incarne les fondements de la coopération militaire entre les armées modernes”, axés sur le développement de l’interopérabilité à tous les niveaux, depuis la conception jusqu’à la phase de conduite des opérations, sur l’échange d’expertise et d’expérience entre les différentes parties, ainsi que sur l’intégration de nouvelles technologies et de nouveaux procédés tactiques. Pour atteindre les objectifs escomptés, 12 activités ont été programmées au titre de cette édition.

Un cycle de formation dispensé en prélude, par des formateurs US, multinationaux et FAR au profit des participants FAR et pays partenaires, pour les préparer à une meilleure intégration dans les différentes activités.

Il a porté sur le renseignement, les aspects juridiques, l’information publique et la presse, la cyber-sécurité, les techniques d’investigation et de filtrage de foules, la méthode de planification opérationnelle américaine ainsi qu’une table ronde pour l’échange d’expérience en matière de lutte contre la COVID-19.

Un exercice de simulation CPX au niveau de l’EM/ZS visant l’entraînement du personnel d’un centre opérationnel conjoint combiné d’une Task Forces.

Des activités aériennes avec l’engagement de vecteurs F16 US et FRA avec largage de bombes du bombardier B52 US.

Un exercice maritime au large de Tan-Tan visant la consolidation des procédés opérationnels communs, l’exécution des tirs en mer et contre terre, la planification et la conduite des exercices dans le domaine de la Tactique navale et des Luttes conventionnelles.

Un exercice tactique combiné à Cap Draa (région de Tan-Tan) de niveau groupement renforcé d’une batterie d’artillerie.

Un exercice combiné aéroporté à Greir Labouihi, visant la consolidation et l’amélioration des connaissances inhérentes à la planification et la conduite d’une manœuvre TAP. Un exercice type “Forces Spéciales”.

Des actions civilo-militaires ou CIMIC avec le déploiement par les FAR d’un Hôpital militaire chirurgical de compagne pour prodiguer des prestations médicales au profit de la population nécessiteuse au niveau d’Amlen/Tafraout.

Dans ce cadre, 23.478 prestations médicales, avec octroi de médicaments, ont été fournies au profit de 8.343 personnes répartis comme suit 4.168 femmes, 3.405 hommes et 770 enfants.

Un exercice médical au niveau du 1°CMC/Agadir visant l’échange d’expérience entre le staff médical US et celui des FAR, à travers la participation aux activités quotidiennes: consultations, soins médicaux et participation à des actes chirurgicaux. Un exercice vétérinaire sous forme de formation théorique et des exercices pratiques, conduit par les équipes des deux parties.

Un exercice pour l’entrainement sur une intervention Nucléaire radiologique biologique et chimique (NRBC) suite à un incident simulé au niveau du port d’Agadir.

“Au regard des objectifs réalisés et des résultats très satisfaisants de cette édition, on peut fièrement affirmer que c’est, encore une fois, une réussite à inscrire à l’actif de tous les participants”, relèvent les même source, notant que ce succès doit servir de repère pour “rehausser le niveau des prochaines éditions et surtout pousser les limites de nos forces à chercher l’excellence”.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page