L’exposition “De Goya à nos jours” s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations entre le Maroc et l’Espagne

Exposition "De Goya à nos jours : Regards sur la collection Banco de España", organisée par la Fondation nationale des musées, la Banque centrale d'Espagne et le musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain (MMVI). (31/10/17)

 L’exposition “De Goya à nos jours : Regards sur la collection Banco de España”, organisée jusqu’au 4 février prochain au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain (MMVI) de Rabat, s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations entre le Maroc et l’Espagne, souligne jeudi le quotidien espagnol El Pais.

Dans un article intitulé “Le Maroc s’imprègne d’art espagnol“, publié sur son site web, le journal fait observer que le renforcement des relations bilatérales s’étend désormais au domaine artistique, après plusieurs années de collaboration en matière, entre autres, d’immigration, de lutte contre le terrorisme et dans le secteur économique.

Le quotidien relève également que le MMVI est devenu, après seulement trois ans d’existence, une adresse incontournable pour tout visiteur de Rabat.

Cet événement artistique, organisé par la Fondation nationale des musées, la Banque centrale d’Espagne et le MMVI, en partenariat avec le ministère espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération, est l’une des rares occasions où des œuvres appartenant à la collection de Banco de España, riche de quelque 4.000 joyaux de l’art espagnol, sont exposée à l’étranger, souligne encore El Pais.


Parmi ces rares occasions, figure une exposition organisée en 1991 au siège de la Réserve fédérale américaine à Washington, suivie d’une exposition similaire au siège de la Banque centrale européenne, à Francfort, rappelle la publication.

L’exposition présentée au MMVI regroupe plus de 70 œuvres originales incluant des tableaux et sculptures d’artistes majeurs comme Goya, Sorolla, Zuloaga, Saura, Tapiès, Chillida ou encore Barceló.

Organisée selon un critère chronologique, “De Goya à nos jours” rappelle dans sa première partie les origines de la collection, à travers une sélection extraordinaire de portraits immortalisent tant les monarques qui ont soutenu le développement de la Banque centrale espagnole depuis sa création, que les gouverneurs et les personnages illustres ayant assuré sa promotion.

L’exposition s’articule ensuite autour de plusieurs chapitres qui traversent une partie de l’histoire de l’art contemporain espagnol, des années 1950 à nos jours, le dernier chapitre faisant voir une sélection de la création plastique internationale des dernières décennies.