Liban: le bâtonnier de Beyrouth alerte sur la menace du Covid-19 en prison

Le bâtonnier de l’Ordre des avocats de Beyrouth a alerté lundi sur la menace de propagation du nouveau coronavirus dans la prison surpeuplée de Roumieh, près de la capitale, où une vingtaine de cas de Covid-19 ont été recensés.

Les forces de sécurité libanaises ont annoncé samedi avoir recensé 22 cas de Covid-19 –13 détenus et neuf gardiens– dans cette prison, précisant que les prisonniers avaient été transférés vers un bâtiment spécialement aménagé dans l’établissement pour les patients devant suivre une période de quarantaine.

“Le virus dans la prison de Roumieh est semblable à une bombe humanitaire que personne n’est capable de prendre en charge”, a déclaré à l’AFP le bâtonnier de l’Ordre des avocats de Beyrouth, Melhem Khalaf.

L’établissement pénitentiaire, le plus important du Liban, accueille près de 4.000 détenus, soit près de trois fois sa capacité initiale.


M. Khalaf a appelé les autorités à adopter des “mesures immédiates”, plaidant pour une “séparation des détenus affichant des symptômes”.

Plusieurs associations sont disposées à effectuer des tests de dépistage dans la prison, a-t-il ajouté.

M. Khalaf a aussi appelé à lutter contre la surpopulation carcérale, estimant que la justice devait accélérer certaines remises en liberté, à l’exception des crimes particulièrement graves ou liés au “terrorisme”.

Il réclame aux autorités des “grâces spéciales”, notamment pour les détenus malades.


Des dizaines de proches de prisonniers de Roumieh ont manifesté lundi devant le Palais de justice de Beyrouth, craignant une propagation du virus et réclamant des libérations.

Le Liban a enregistré officiellement 24.857 contaminations, dont 246 décès.

La pandémie avait été maîtrisée grâce à un confinement imposé à la mi-mars et largement suivi mais les cas sont repartis à la hausse au début de l’été avec la levée progressive des mesures.

Et les contaminations sont reparties en flèche après l’explosion au port de Beyrouth le 4 août, quand des centaines de blessés se sont précipités dans des hôpitaux bondés.


Avec AFP