A LA UNEMonde

Liban: l’UE adopte un cadre pour des mesures restrictives ciblées

Le Conseil de l’Union européenne (UE) a adopté vendredi un cadre pour des mesures restrictives ciblées afin de faire face à la situation au Liban.

Ce cadre “prévoit la possibilité d’imposer des sanctions à l’encontre de personnes et d’entités ayant porté atteinte à la démocratie ou à l’État de droit au Liban par différents agissements“, précise le Conseil de l’UE dans un communiqué.

Parmi ces agissements, il s’agit entre autres d’entraver ou compromettre le processus politique démocratique en faisant obstacle de manière persistante à la formation d’un gouvernement ou en entravant ou en compromettant gravement la tenue d’élections, note le Conseil.

Il s’agit également d’entraver ou compromettre l’application de plans approuvés par des autorités libanaises et soutenus par des acteurs internationaux concernés, y compris l’UE, pour améliorer la responsabilité et la bonne gouvernance dans le secteur public ou la mise en œuvre de réformes économiques essentielles, ajoute la même source.

→ Lire aussi : Liban: l’UE souligne l’importance “cruciale” de former un gouvernement “sans délai”

Les mesures restrictives pourraient par ailleurs concerner des personnes et des entités ayant commis des manquements financiers graves relatifs à des fonds publics.

Selon le Conseil de l’UE, les sanctions vont consister en une interdiction de pénétrer sur le territoire de l’UE et un gel des avoirs pour les personnes, et en un gel des avoirs pour les entités. En outre, il sera interdit aux personnes et aux entités de l’UE de mettre des fonds à la disposition des personnes et des entités inscrites sur la liste.

L’Union est prête à recourir à tous les instruments d’action dont elle dispose pour contribuer à une sortie de crise durable et à réagir à toute nouvelle détérioration de la démocratie et de l’État de droit ainsi que de la situation économique, sociale et humanitaire au Liban“, affirme le Conseil de l’UE.

Il est de la plus haute importance que les dirigeants libanais mettent de côté leurs divergences et agissent ensemble pour former un gouvernement et mettre en œuvre les mesures nécessaires pour guider le pays sur la voie d’une reprise durable. La stabilité et la prospérité du Liban revêtent une importance cruciale pour l’ensemble de la région et pour l’Europe“, conclut-on.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page