A LA UNESociété

Liban : Près de 60% de la population vit en dessous du seuil de la pauvreté

Le ministre libanais de l’Economie, Amin Salam, a affirmé que près de 60 % de la population du pays vit en dessous du seuil de la pauvreté, avertissant que le déclin économique ne cessera que si un plan de réformes financières et sociales est adopté.

« Les deux dernières années ont été les pires que le Liban ait connues, avec une crise économique et financière, suivie de la pandémie de Covid-19, puis de l’explosion du port de Beyrouth le 4 août 2020″, a précisé M. Salam lors d’un webinaire organisé par la Chambre de Commerce des États-Unis, sous le thème « Liban : Perspectives de relance économique« .

« Le PIB du Liban est passé d’environ 55 milliards de dollars en 2018 à 20,5 milliards de dollars en 2021, tandis que le PIB réel par habitant a enregistré une baisse de 37,1 %« , a souligné M. Salam, cité par l’agence de presse officielle du pays. La livre libanaise continue de perdre de sa valeur, dans la mesure où les taux d’inflation restent très élevés, a-t-il ajouté.

→ Lire aussi : Le Premier ministre libanais appelle à régler la crise diplomatique avec Ryad

« Nous sommes conscients de l’importance de mobiliser la communauté internationale pour apporter de l’aide et fournir des investissements, mais cela dépend du mécanisme adopté par le gouvernement pour mener à bien les réformes financières, sociales et de gouvernance« , précise le ministre.

Sans cela, la relance et la reconstruction ne peuvent être viables, et la situation sociale et économique poursuivra son déclin, a-t-il averti, notant que les taux de pauvreté et de chômage sont respectivement de 40 % et 35 % chez les jeunes.

En mai 2020, le Liban a entamé des négociations avec le Fonds monétaire international sur un plan de relance, mais elles ont été gelées en août de la même année avant d’être relancées début octobre après la formation d’un nouveau gouvernement.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page