Liban: Réunion de sécurité après un weekend d’affrontements

Liban
Liban

Le président libanais Michel Aoun va réunir, lundi, les hauts responsables de la sécurité suite aux heurts entre les manifestants et les éléments de la police qui ont fait plus de 500 blessés dans la capitale Beyrouth, selon un tweet de la présidence.

Les affrontements de samedi et dimanche ont blessé pas moins de 546, dont des membres des forces de l’ordre, dans le centre de Beyrouth, selon les bilans de la croix-rouge libanaise et de la défense civile. Par ailleurs, le président libanais doit présider une “réunion de sécurité”, en début d’après-midi, en présence des ministres de la Défense et de l’Intérieur, mais également des hauts gradés des forces de la police et de l’armée, indique-t-on sur le compte twitter de la présidence.

Cette réunion a pour objectif de “discuter des développements sur le plan sécuritaire et des mesures à prendre pour préserver la stabilité et le calme dans le pays”, selon l’agence officielle ANI.

La police anti-émeute a tiré, samedi et dimanche, des balles en caoutchouc et des volées de gaz lacrymogènes, activant ses canons à eau contre les manifestants rassemblés à l’entrée d’une avenue menant au Parlement. Un barrage de police bloquant cette avenue avait fait l’objet de jets de pierres, de pétards et des feux d’artifices par les contestataires.